Malwarebytes Premium Avis: Le meilleur antivirus n’est pas un antivirus traditionnel

Nous nous sommes préparés à rédiger un guide standard sur la meilleure application antivirus disponible, nous avons passé des mois à faire des recherches, à lire des rapports de tests menés par des laboratoires indépendants et des institutions et à consulter des experts en sécurité informatique. Après tout ce temps, nous avons découvert que la plupart des gens ne devraient ni acheter une suite antivirus traditionnelle comme McAfee, Norton ou Kaspersky ni utiliser des logiciels gratuits comme Avira, Avast ou AVG. Apparemment, le « meilleur antivirus » pour la plupart des gens n’est pas un antivirus traditionnel.

Des experts en sécurité informatique nous ont révélé que Windows Defender, qui est intégré dans la plupart des ordinateurs Windows, était suffisant et que les utilisateurs Windows et Mac devraient opter pour Malwarebytes Premium, un programme anti-logiciels malveillants qui améliore le système de protection intégré de ces deux systèmes d’exploitation. Ces options permettent une protection fiable de votre système sans en ralentir ses performances. Elles vous permettent également de ne pas installer des add-ons que vous ne désirez pas et d’éviter d’être sans cesse harcelé par des offres de mises à niveau.

Malwarebytes PremiumMalwarebytes Premium

L’anti-logiciels malveillants qui ne vous met pas de bâton dans les roues

Cette application légère et non intrusive fonctionne de pair avec l’antivirus intégré (ou toute seule sur macOS) et offre une protection de taille contre les mauvaises choses.

Malwarebytes n’est pas une option tout-en-un permettant de protéger votre système contre les menaces, les logiciels malveillants et d’autres mauvaises choses. Toutefois, tous les experts en sécurité l’ont recommandé, car il offre une couche de protection fiable contre les logiciels malveillants, l’une des nombreuses couches de protection nécessaires pour vos appareils, associée à de bonnes habitudes. Ne vous reposer que sur une seule application pour protéger votre système, vos données et votre vie privée n’est pas la meilleure chose à faire, surtout lorsque la plupart de ces applications – dont Malwarebytes et Windows Defender – se sont parfois révélées vulnérables. Vous devez avoir une bonne protection antivirus et anti-logiciels malveillants, oui, mais vous avez aussi besoin de mots de passe sûrs, d’un système de validation à deux étapes, d’un cryptage des données et d’outils de confidentialité intelligents intégrés à votre navigateur.

Pourquoi nous faire confiance

En tant que rédacteurs et éditeurs de PCmaintenant, nous sommes forts d’une expérience de plus de dix ans que nous avons construite autour de différents ordinateurs et appareils mobiles et de leurs vulnérabilités inhérentes. Nous avons consacré des dizaines d’heures de lectures pour rédiger ce guide. Nous avons lu les rapports des tests menés par des laboratoires indépendants comme AV-Test et AV-Comparatives, des articles publiés dans de nombreuses publications comme Tom’s Guide et PCMag et enfin des livres blancs rédigés par des institutions et des groupes tels qu’Usenix et Google’s Project Zero. Nous nous sommes également documentés au sujet des virus, des logiciels malveillants, des logiciels espions et des autres logiciels malveillants qui ont vu le jour ces dernières années pour comprendre qu’elles sont les menaces qui pèsent sur les ordinateurs actuels.

Nous avons ensuite interrogé des experts, dont des journalistes en sécurité informatique et des chercheurs expérimentés en sécurité.

Ces derniers nous ont permis d’atteindre un consensus plus nuancé que ce que l’on peut voir dans les titres plus radicaux qui ne savent pas vers quoi faire pencher la balance : les antivirus sont incroyablement inutiles, en fait, ils sont quand même pratiques, les antivirus ne sont pas nécessaires, non, en fait si, et ainsi de suite. Même si nous testons régulièrement les produits qui nous intéressent, les experts travaillant dans des laboratoires indépendants sont les mieux placés pour évaluer les performances des suites antivirus, c’est pourquoi nous nous fions à leur expertise.

En outre, tous les experts en sécurité de l’information que nous avons contactés sont d’accord pour dire que la plupart des gens n’ont pas à acheter de suite antivirus traditionnelle : la protection antivirus et anti-logiciels malveillants intégrée à Windows et à macOS, combinée à de bonnes habitudes, est amplement suffisante pour la plupart des utilisateurs. Malwarebytes ajoute une couche de protection non intrusive capable de repérer ce qui a été programmé pour passer les défenses de Windows Defender ou des Macs. Nous avons donc testé Malwarbytes sur Windows et macOS afin de découvrir à quel point il est facile à utiliser, s’il diminue les performances ou s’il interfère avec d’autres applications ou s’il a des fonctionnalités ennuyeuses.

Pourquoi nous ne recommandons pas l’utilisation d’une suite antivirus traditionnelle

Une application de protection ne doit pas seulement vous protéger contre un seul ensemble de virus connus. Il existe des variations infinies de logiciels malveillants qui ont été cryptés, encodés pour ressembler à des logiciels normaux et de confiance et qui détruisent votre système une bonne fois pour toutes dès qu’ils y sont intégrés. Même si les entreprises vendant des antivirus mettent régulièrement à jour leurs systèmes de détection pour déjouer les cryptages, elles ne seront jamais capables de suivre le rythme des créateurs de logiciels malveillants.

Même si chacun des experts interrogés avait ses méthodes de protection favorites contre les menaces incessantes pesant sur un ordinateur, aucun d’entre eux n’a recommandé l’achat d’un logiciel antivirus traditionnel.

Voici un rapide récapitulatif terminologique : le terme logiciel malveillant, ou malware en anglais, se réfère à tout logiciel qui soumet votre ordinateur à des effets indésirables et nuisibles. En opposition, antivirus est un terme obsolète que les fabricants de logiciels utilisent encore, car les virus, les chevaux de Troie et les vers étaient des menaces de taille qui attiraient beaucoup l’attention dans les années 1990 et au début des années 2000. Techniquement, les virus sont des logiciels malveillants, mais tous les logiciels malveillants ne sont pas des virus.

Même si chacun des experts interrogés avait ses méthodes de protection favorites contre les menaces incessantes pesant sur un ordinateur, aucun d’entre eux n’a recommandé l’achat d’un logiciel antivirus traditionnel. Alors, pourquoi faut-il éviter d’installer une suite antivirus complète d’une marque connue, juste pour parer à toutes éventualités ? Pour de nombreuses raisons :

  • Vulnérabilités : La façon même dont ces logiciels antivirus protègent votre ordinateur est un problème en soi. Les logiciels de protection demandent en général des droits d’accès privilégiés pour fonctionner correctement. S’ils sont eux-mêmes peu sûrs ou s’ils fonctionnent mal, ils deviennent des fardeaux en raison du contrôle étendu qu’ils ont sur le système. Or, Symantec et Norton, Kaspersky ou encore d’autres logiciels de marque connue ont tous soufferts de vulnérabilités importantes par le passé.
  • Performance : Il est de notoriété commune que les logiciels antivirus ralentissent les ordinateurs, bloquent les meilleures fonctions de sécurités d’autres applications (comme les navigateurs Firefox et Chrome), apparaissent à l’écran sans prévenir avec des messages de ventes d’abonnements et de mises à niveau, installent des add-ons potentiellement peu sûrs comme des extensions pour navigateur sans clairement demander votre permission.
  • Confidentialité : Les logiciels antivirus gratuits connaissent tous ces problèmes, en plus d’être une source d’inquiétude en termes de confidentialité. Une sécurité fiable n’est pas gratuite et les logiciels gratuits à télécharger sont plus susceptibles de collecter les données présentes sur votre ordinateur, d’observer la façon dont vous les utilisez, d’installer des extensions de navigateur qui détournent vos méthodes de recherches ce qui affaiblit votre sécurité et d’ajouter de la publicité dans la signature de vos emails.

C’est pour cela que nous ne recommandons pas à la plupart des gens d’investir temps et argent dans des logiciels antivirus traditionnels pour leur ordinateur. Notez cependant que nous ne prenons pas en compte les antivirus les plus récents qui n’ont pas encore été testés par les laboratoires de recherche indépendants ou qui ne sont pas disponibles aux particuliers.

Voici cependant deux réserves par rapport à ces recommandations :

  • Si vous possédez un ordinateur portable qui vient de votre lieu de travail, de votre école ou d’une autre organisation et qui est équipé d’un antivirus ou d’autres outils de protection, ne les désinstallez pas. Les organisations ont des besoins en sécurité qui sont à l’échelle de leur système et des modèles de menace qui diffèrent de ceux des ordinateurs personnels. Elles doivent en outre tenir compte des différents niveaux d’aptitude technique et des habitudes en matière de sécurité de leur personnel. Ne rendez pas le travail de votre département informatique plus difficile.
  • Les personnes qui doivent protéger des données sensibles (médicales, financières ou autres) ou qui naviguent dans les zones les plus risquées d’Internet doivent prendre en compte des menaces uniques. Nos recommandations en matière de sécurité et d’habitudes représentent tout de même un bon point de départ, mais ces situations précises demandent probablement des mesures plus poussées que ce que nous proposons ici.

Windows Defender est presque assez

Windows-defender-3

Si vous utilisez Windows 10, vous avez déjà un bon logiciel antivirus et anti-logiciels malveillants, Windows Defender, qui est installé et activé par défaut. Le test indépendant de l’Institut AV-Test a accordé la meilleure note possible à Windows Defender en termes de protection en décembre 2017 et une note presque parfaite en termes de performance. Tous les experts avec qui nous avons discuté recommandent à la plupart des utilisateurs de s’en tenir à Defender comme application antivirus sur Windows.

Comme Defender est une application intégrée à Windows 10, créé par la même entreprise qui programme le système d’exploitation, vous ne serez pas embêté par des messages vendant un quelconque abonnement et il n’aura pas besoin d’un droit d’accès détourné pour protéger correctement l’intégralité de votre système. Il n’installe aucune extension de navigateur ni aucun plug-in d’autres applications sans vous le demander. Windows Defender n’est pas le premier logiciel antivirus que les créateurs de logiciels malveillants cherchent à contourner. Toutefois, avoir plusieurs couches de sécurité et de bonnes habitudes, notamment en s’en tenant aux boutiques d’applications officielles et en ne téléchargeant aucune version gratuite douteuse de produits normalement payants, comme nous en parlons dans un autre guide, cela devrait suffire à assurer votre protection contre le pire des logiciels malveillants capables de contourner Defender.

AV-Test a daigné Defender inutilisable en décembre 2017 à cause de fausses alertes sur des logiciels légitimes : il en a détecté à tort 16 sur 1,3 million. Mais ce nombre est très faible. Il vaut mieux avoir une fausse alerte, même si c’est ennuyant lorsqu’il y en a beaucoup, que de ne pas détecter de logiciel malveillant du tout. En outre, si AV-Test a diminué la note de Defender parce qu’il ralentit l’installation de certains logiciels, il a tout de même obtenu les meilleurs résultats et a surpassé la moyenne des autres logiciels du marché lorsqu’il s’agit de surfer sur internet, d’exécuter des applications et de copier des fichiers, ce que vous faites bien plus souvent qu’installer des application. Et lorsqu’une vulnérabilité majeure s’est révélée dans Defender en mai 2018, elle a été rapidement résolue – de l’annonce un vendredi soir au patch un lundi soir.

Pourquoi les Macs n’ont pas besoin d’antivirus traditionnel

Pour des raisons démographiques, de précédent historique et de contrôles plus stricts, les Macs ont longtemps été moins vulnérables aux infections que les ordinateurs Windows :

  • Il existe moins d’utilisateurs Mac que d’utilisateurs Windows : au cours de l’année dernière, 12 % des ordinateurs de bureau ayant navigué sur internet exécutaient macOS, contre environ 82 % d’ordinateurs sous Windows, toutes versions confondues. MacOS est donc une cible moins lucrative pour les créateurs de logiciels malveillants.
  • Les Macs intègrent par défaut une plus grande variété d’applications utiles et les mises à jour de macOS et des logiciels téléchargés se font via l’App Store d’Apple. Les utilisateurs Windows sont plus habitués à télécharger logiciels et drivers directement depuis internet, mais aussi d’accorder des permissions d’accès à des logiciels tiers, qui sont plus susceptibles d’être malicieux.
  • Les nouvelles versions de Windows doivent faire des concessions pour permettre aux applications compatibles avec des versions antérieures de fonctionner, ce qui crée un ensemble complexe de systèmes hérités à sécuriser. En comparaison, macOS a connu peu de changements depuis la sortie d’OS X et Apple n’a pas hésité à rendre obsolètes les applications créées pour les versions antérieures du système.

Cela ne veut pas dire que les Macs ne sont pas vulnérables. Les utilisateurs Mac qui installent une mauvaise extension de navigateur sont tout aussi vulnérables que les utilisateurs Windows ou Linux. Le logiciel malveillant Flashback exploitait une vulnérabilité Java et a trompé plus de 500 000 utilisateurs Mac en 2012, soit environ 2 % de la totalité des Macs. Le plus important cependant est qu’il est insensé de ne compter que sur un seul aspect de votre système, même s’il s’agit des protections intégrées au système Mac. C’est pourquoi nous vous recommandons d’ajouter un outil supplémentaire à votre Mac pour le protéger d’une grande variété de menaces.

Pourquoi nous recommandons Malwarebytes Premium à la fois aux utilisateurs Windows et macOS

Malwarebytes Premium

Malwarebytes PremiumMalwarebytes Premium

L’anti-logiciels malveillants qui ne vous met pas de bâton dans les roues

Cette application légère et non intrusive fonctionne de pair avec l’antivirus intégré (ou toute seule sur macOS) et offre une protection de taille contre les mauvaises choses.

Tous les experts que nous avons consultés recommandent aux utilisateurs Windows d’utiliser Defender. Ils ont également ajouté qu’il fonctionne le mieux lorsqu’on l’associe à Malwarebytes Premium. À l’instar de Windows Defender, Malwarebytes ne vous entrave presque jamais et ne vous dérange pas pour que vous déboursiez plus d’argent. Il s’agit d’une application très simple qui ne nécessite aucun paramétrage complexe. Les deux applications peuvent se chevaucher en matière de protection, mais Defender et Malwarebytes fonctionnent paisiblement de leur côté.

Alors que Windows Defender sert de couche de protection antivirus traditionnelle pour votre système, Malwarebytes Premium vous protège contre les nouvelles menaces moins traditionnelles, c’est-à-dire qui ne se propagent pas par email, clés USB ou autres vieilles méthodes. Malwarebytes recherche tout programme se comportant comme un logiciel malveillant, il ne se fie pas uniquement à une liste de noms connus. (Cette approche différente explique en partie pourquoi Malwarebytes ne figure pas sur les listes de tests de logiciels antivirus des instituts et des rédactions, car ces tests se fondent généralement sur des listes de menaces connues qui sont utilisées pour mettre les suites antivirus à l’épreuve.) Malwarebytes recherche également la présence de tout logiciel ou application poubelle, les programmes potentiellement indésirables (PPI) et les menaces présentes dans les applications déjà installées dans le système. Voici ce qu’en dit Malwarebyte dans un article de blog :

Les antivirus traitent généralement les menaces plus anciennes et déjà établies, telles que les chevaux de Troie, les virus et les vers. Les anti-logiciels malveillants en revanche, s’axent généralement sur les menaces plus récentes, comme les logiciels malveillants polymorphes et les logiciels malveillants transférés au moyen de menaces de type « Zero day ». Les antivirus protègent les utilisateurs des logiciels malveillants persistants, prévisibles, mais toujours dangereux. Les anti-logiciels malveillants protègent les utilisateurs des menaces qui rôdent depuis moins longtemps et qui sont bien plus dangereuses.

Il y a trois ans, jamais nous n’aurions suggéré aux utilisateurs Mac d’installer une protection contre les logiciels malveillants. Au vu des vulnérabilités croissantes des navigateurs et des add-ons qu’on y installe (en général ceux téléchargés en dehors de l’App Store d’Apple), il serait une bonne idée de se procurer Malwarebytes à un prix raisonnable.

Malwarebytes offre une période d’essai gratuite de sa version Premium de 14 et de 30 jours pour Windows et Mac respectivement. Les applications Windows et Mac sont pratiquement identiques : elles se trouvent toutes les deux dans la barre d’état système, fonctionnent en arrière-plan et sont dotées d’un tableau de bord simple que vous pouvez en règle générale ignorer. Après la période d’essai, Malwarebytes coûte 40 $ par an, soit un peu moins de 3 $ par mois. Nous recommandons la version Premium, car contrairement à la version gratuite, elle scanne votre système en temps réel (si vous préférez lancer manuellement des scans du contenu déjà présent sur votre ordinateur, ce n’est pas une méthode de sécurité suffisante).

La meilleure protection cependant, ce sont les couches et les bonnes habitudes

Toutes les personnes avec qui nous avons discuté affirment que, même si la protection contre les virus et les logiciels malveillants est nécessaire, il n’existe aucune application capable d’être universellement consciente de toutes les menaces et de s’en protéger. Le journaliste spécialisé dans la sécurité, Brian Krebs, écrit : « [l’antivirus] est probablement l’outil le plus surestimé des boîtes à outils de sécurité. » Nous avons rédigé un guide sur les meilleures couches de sécurité et les bonnes habitudes destiné à tous les utilisateurs d’ordinateur.

Vous aimez l'article? Soutiens nous!
0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *