Sony A7R III vs. Nikon D850: Lequel acheter?

Avant d’utiliser le Sony A7R III, je pensais que le Nikon D850 allait être l’emblème de cette industrie pour encore quelques années. Maintenant, je n’en suis plus si sûr.

Sony A7R III vs Nikon D850

Nikon D8502 vs Sony A7R III : Un appareil parfait?

Cette semaine, j’ai pu avoir un moment entre les mains le récemment annoncé Sony A7R III, lors du salon PhotoPlus, avec l’intention de le comparer au remarquable nouveau Nikon D850. Je n’ai pu conserver aucune photo prise avec le Sony, puisque seuls les modèles de pré-production étaient disponibles, mais j’ai quand même pu me faire une idée. Il me semblait que le Nikon D850 était l’appareil photo parfait, mais le Sony A7R III a remis cette idée en question.

Les statistiques de base

Comme d’habitude, il est bon de se pencher sur les statistiques de base de l’appareil. J’ai coloré en vert les « meilleures » statistiques, tout en gardant à l’esprit que « meilleur » reste un terme subjectif.

Pour une utilisation sur le terrain/en voyage

Si vous êtes un photographe de voyages, de paysages, un photojournaliste ou juste quelqu’un qui prend des photos de vacances, il y a quelques critères importants à prendre en compte : l’appareil photo idéal doit être compact et léger, mais robuste et hermétique.

Les deux appareils sont bien conçus, mais le Sony est clairement plus petit et un peu plus léger. Alors que le D850 est un DSLR (appareil photo réflex numérique) de taille moyenne, l’A7R III a une taille comparable à celle d’un appareil point-and-shoot. Si on veut comparer les tailles, il est plus large d’un demi-centimètre que le Sony a6500.

Sony A7R III vs Nikon D850

L’APS-C Sony A6500, Sony A7RIII et Nikon D850, pour la comparaison des tailles.

Bien qu’il soit plus petit, le Sony reste robuste, et pèse seulement deux cents grammes de moins que le Nikon. Alors que les parties arrière et haute du boitier du Nikon sont faites dans un alliage de magnésium, le Sony est entièrement en métal, ce qui explique son poids.

Les deux appareils sont très hermétiques, ainsi les utilisations prolongées sur le terrain ne sont pas un problème. Au vu de son poids et de ses dimensions, je préfèrerais emporter le Sony. Si vous avez des mains plus grandes, l’appareil sera peut être plus confortable avec la poignée d’alimentation reliée.

Sony A7R III vs Nikon D850 Sony A7R III vs Nikon D850 Sony A7R III vs Nikon D850

Si vous avez l’intention de vous éloigner de toute source d’alimentation pendant un moment, alors la question de l’autonomie se pose sérieusement, et cela a souvent été un inconvénient des appareils sans miroir.

Pour les clichés en action

Les photographes d’action doivent donner la priorité à deux choses : le système d’autofocus de l’appareil photo ainsi que sa vitesse et sa réactivité.

Sony A7R III vs Nikon D850

Les points de focus du Sony A7R III couvrent deux fois la zone de l’image.

Sur le papier, le Sony A7R III a un autofocus supérieur, avec un système AF-hybride qui retient plus du double de points AF de détection de phase et couvre le double de ce que le viseur voit, plus 425 points de détection de contraste, le tout fonctionnant ensemble. Néanmoins, il n’est pas clairement indiqué combien de ses points de détection sont des points croisés (qui sont plus fiables). Je l’ai testé sur de nombreux passants, mais pas dans une action rapide. Pour autant, il est sympa et rapide, et la détection de visage et des yeux le rend vraiment performant. Et, à l’inverse de nombre d’appareils photos Sony précédents, l’A7R III a un joystick à l’arrière qui permet de sélectionner les points AF rapidement et manuellement.

Le Nikon D850 a moins de points AF au total, mais presque 100 sont des points croisés et le module AF est le même que celui du Nikon D5, qui a sans doute le meilleur système autofocus dans un DSLR pour les clichés d’action. Les premiers tests ont montré que le système AF dans le D850 ne correspond pas exactement à celui du D5, mais qu’il reste assez compétent.

Sony A7R III vs Nikon D850

Vitesse

Quand il s’agit de vitesse, le Sony est encore en avance sur le Nikon. La fréquence de trame maximum du Nikon est 7 fps, 9 quand la poignée d’alimentation qui renforce la puissance est attachée. Le Sony A7RIII vous donne 10 fps que vous utilisiez une poignée en plus ou pas. Mais il ne s’agit pas que de la vitesse à laquelle vous photographiez, mais de combien de temps vous pouvez le faire : le Sony peut photographier 79 de ses fichiers RAW non compressés 14-bit d’affilée, alors que le Nikon va s’enliser après 51 photos compressées sans perte (en supposant que vous utilisez une carte XQD rapide, et même moins avec une carte SD). Ce n’est d’habitude pas une grande différence, puisque même la plupart des photographes de sport ne photographient plus de 20 photos d’affilée environ.

Sony A7R III vs Nikon D850

Facilité d’utilisation

Quand j’avais mes premiers appareils photo argentiques Canon EOS, je me suis habitué à avoir la correction d’exposition accessible instantanément avec la molette, et quand j’ai commencé à photographier avec des caméras digitales Nikon, ça m’a cruellement manqué. Le Nikon D850 utilise le système Nikon typique : il y a un bouton (+/-) sur lequel vous devez appuyer sur le haut de la caméra et ensuite vous faites des ajustements avec la touche principale. Ca va, mais je préfère l’accès direct. Le Sony A7R III a un bouton dédié à la correction d’exposition par la molette droite.

Et bien que je ne les ai jamais utilisé, beaucoup de personnes en possession d’une caméra de la série Nikon D7000 adore les positions mode d’utilisateur personnalisées sur le bouton mode principal (U1/U2). Le D850 n’a pas de bouton de commande, ou ces paramètres facile d’accès. Le Sony, d’un autre côté, en a trois.

Pour prendre des photos

Quand on photographie des paysages, produits, et portraits, une résolution supérieure est toujours désirable. Dans ce cas, le Nikon D850 a une résolution un peu plus élevée que le Sony (45 mégapixels vs les 42 du Sony). C’est une très faible différence, mais capturer plus de données est toujours meilleur, pour ma part. Les deux capteurs sont éclairés à l’arrière et ainsi ont une performance exceptionnelle en basse lumière, et les deux caméras peuvent fournir environ 15 stops de plage dynamique à leur ISO le plus bas. Les différences mineures entre eux (à ISO 64 vs ISO 100) devraient être insignifiantes dans une utilisation réelle.

Le bonus en résolution du Nikon D850 sera principalement un avantage pour les portraits et les photos d’évènements, toutefois. Pour presque toutes les choses que vous pourriez photographier avec un trépied, le Sony A7R III a la superposition de décalage de pixels3, qui peut produire des fichiers d’une résoltuion d’environ 170 mégapixels. Parce que le capteur de Sony flotte plutôt que d’être fixe (pour la stabilisation d’image), la caméra peut prendre quatre photos séquentielles, avec le capteur décalé d’un pixel du haut, bas, ou dessus, afin que chaque point de l’image soit capturé avec un récepteur rouge, bleu, et vert.

Sony A7R III vs Nikon D850Non seulement cela améliore considérablement la résolution, ça crée un fichier dans lequel chaque point a été échantillonné dans les trois couleurs, comme un capteur Foveon, pour une reproduction de couleur excellente, au moins en théorie. Avec le Sony, contrairement aux homologues Pentax, les images sont traitées et combinées en dehors de la caméra.

Et pour le travail dans lequel la mise au point est importante, le Sony (et toutes les caméras sans miroir) a un avantage fondamental : la caméra fait la mise au point en fonction de l’image sur le capteur, pas sur les prédictions d’un module AF séparé qui n’est pas sur le plan de mise au point. Donc, bien que les DSLR et certains objectifs fassent la mise au point sur le devant ou à l’arrière à une certaine distance, un objectif de caméra sans miroir ne devrait jamais avoir besoin d’ajustement micro-focus.

Pour prendre des photos avec des Speedlights

Nikon a été pendant longtemps connu pour son Creative Lighting System (CLS) et ses flash sophistiqués, datant au moins du début des années 90, et même aujourd’hui, ce sont les meilleurs. Les photographes comme Joe McNally, auteur des livres Le Hot Shoe Diaries et Sketching Light, ont photographié d’innombrables couvertures de magazines et portraits avec les flash impressionnants de Nikon. Et même si le système de flash propre à Nikon vous est égal, il y a de nombreux flash déclencheurs externes qui sont faits pour fonctionner sans problème avec les caméras Nikon.

Sony A7R III vs Nikon D850

Un Trio Flash Nikon

Sony, d’un autre côté, est plutôt nouveau dans l’univers du flash. Il y a quelques années, j’aurais hésité à recommander le Sony à ceux qui font beaucoup de photographie avec flash. Cependant, Sony a vraiment fait un grand pas ces dernières années. Ils ont maintenant un système de flash sans fil qui leur est propre, et les déclencheurs et flash externes pour Sony sont assez communs. Dans le studio, ceux de ProPhoto Air Remote supportent maintenant les caméras Sony avec des capacités TTL complètes. Toutefois, vérifiez si vos besoins sont supportés par Sony avant votre achat.

Pour faire des vidéos

Je ne fais pas beaucoup de vidéos, donc je laisserais les détails de cette comparaison aux personnes avec plus d’expérience, mais il y a quelques facteurs simples et importants à prendre en compte.

Tout d’abord, quand il s’agit d’autofocus quand on fait des vidéos, il n’y a pas de comparaison : le Sony est considérablement meilleur que le Nikon. Pour une raison ou une autre, Nikon dépend toujours uniquement sur l’autofocus détection de contraste pour live-view et vidéos, qui est inutilisable et lent. Sony A7R III, étant sans miroir, est aussi rapide et fiable quand on fait des vidéos que des photos. Pour la mise au point manuelle, le Nikon D850 n’a pas de focus peaking, contrairement à Sony.

Ensuite, bien que les deux caméras capturent en 4K full-frame, le processus de capture est différent5. Le Nikon utilise le binning de pixels pour réduire la lecture du capteur 45 mégapixels à environ 8 mégapixels affichés en vidéo 4K, ce qui est généralement convenu comme étant une méthode vraiment pas idéale de capture vidéo ; ça a tendance à créer des problèmes de moiré et souffre en basse lumière. Sony, d’un autre côté, utilise le suréchantillonnage, créant une image 5K pour chaque image et ensuite recadrant à 4K à la volée. C’est une méthode demandant un usage plus intensif du processeur, et elle peut générer plus de chaleur, mais donne généralement une qualité d’image supérieure.

Enfin, j’ajouterais que le Sony peut capturer des vidéos S-LOG, un format qui capture un plus grand éventail de tonalités et détails (bien qu’il ait l’air plat et désaturé) mais demande un étalonnage des couleurs en post-traitement. Le Nikon D850 n’offre pas de capture LOG, pour l’instant (de même pour le peaking et zebra), bien que j’ai entendu qu’ils offrent un profil « plat » correct pour la capture de vidéo.

Au total, le Sony a l’air d’être une option plus puissante, plus professionnelle pour les cinéastes.

Comme système complet

Quand vous achetez un boîtier, vous achetez un système complet d’objectifs, flash, et autres accessoires d’apareil photo. Comment sont les systèmes Sony et Nikon en comparaison ?

Sony A7R III vs Nikon D850

Une sélection de lentilles Nikkor récentes.

Nikon a un historique de 100 ans de fabrication de caméras et objectifs, et la monture « F » du D850 a au moins une compatibilité basique avec tous les objectifs à monture « F » fabriquées ces 58 dernières années, en ce moment au moins 4006 d’entre eux, plus des centaines d’objectifs à part additionnels. Tamron, Sigma, Zeiss, Samyang, Tokina et Irix, parmi d’autres, font tous des objectifs qui fonctionnent avec les caméras Nikon. Si vous voulez vraiment utiliser beaucoup de ces objectifs est une autre question.

Sony A7R III vs Nikon D850

Le Sony avec un objectif 70-200 f / 2,8

Sony est plutôt nouveau dans le marché des caméras, et leur propre gamme d’objectifs à monture E est faible en comparaison, avec moins de 25 objectifs full-frame disponibles. Certains des objectifs Sigma viennent en monture E, mais Tamron ne fait pas d’objectifs Sony full-frame (et seulement un en APS-C), et Tokina ne fait pas d’objectifs autofocus pour Sony E, bien que leur gamme FiRIN focus manuel fonctionne avec Sony. D’un autre côté, Samyang fait une ligne d’objectifs autofocus exclusivement pour Sony monture E.

Entre les objectifs Sony et Sigma, la plupart de vos bases seront couvertes, mais pas toutes. Sony ne fait pas d’objectifs super-telephoto grande ouverture, pour l’instant, donc vous auriez besoin d’utiliser des objectifs Canon et un adaptateur. Nous savons tous que les objectifs que vous utilisez avec votre caméra sont aussi importants que le boîtier (probablement plus importants, en fait), donc assurez-vous de remplir vos besoins avec Sony avant de foncer dans le système. Pa chance, les objectifs Zeiss et G-Master que fait Sony ont généralement une excellente réputation (bien que les prix puissent être élevés).

Enfin, ça vaut la peine de penser au système de support professionnel offert par les compagnies. Nikon Professional Services a une bonne réputation pour gérer les problèmes et retours d’équipements, les remplacements sur le terrain, réparations, les prêts, le nettoyage et une variété d’autres services pour professionnels.

Sony a lancé son propre système de services professionnels en 2014 (Sony Imaging Pro Support), mais leur réputation n’a pas été géniale. Le Youtuber Matt Granger a fameusement radié Sony uniquement pour le mauvais traitement qu’il a reçu du support Sony, et il n’est pas le seul qui s’est plaint de leur faible service. Cependant, Sony a remédié à ces problèmes et a récemment étendu son système de Support Pro, maintenant avec un centre d’appel 24/7 et des magasins dans le pays. Il est clair que Sony est sérieux à propos du support Pro, mais ce n’est pas pour les amateurs7 et seul le temps nous dira s’ils sont capables d’être à la hauteur des standards de NPS et CPS.

Conclusion

J’ai été sceptique à propos des caméras Sony pour l’utilisation professionnelle pendant des années (ils avaient souvent l’air de contenir une liste de bonnes fonctionnalités, aléatoirement assemblées dans un boîtier, pas des outils produits attentivement), mais ces temps sont finis. Sur le papier, il semble que le Sony A7R III soit presque une caméra idéale pour la plupart des photographes, surtout pour ceux qui font beaucoup de vidéos. Nos inquiétudes principales restent sur le système autofocus de Sony (pour les photographes de sport professionnels), qui a bien fonctionné dans mes essais limités, mais il n’a pas la lignée et la crédibilité de Nikon. Cependant, avec mon expérience du Sony A7R III, ainsi que celles de mes collègues, je suis satisfait que Sony ait finalement une bonne affaire avec le A7R III (et probablement le Sony A9 aussi).

Mais aucune caméra ne convient à absolument tout le monde. Je suis toujours content de recommander l’incroyable Nikon D850 à ces photographes qui n’ont pas les mêmes besoins que moi pour leur travail. Vous devriez acheter le Nikon D850 si vous :

  • Avez besoin d’objectifs super-téléphoto haute qualité natifs. Sony ne les a pas. Cela peut tout changer pour les photographes professionnels de sport et d’animaux.
  • Avez besoin de la résolution la plus élevée possible en une photo.
  • Avec besoin de la meilleure durée de vie de batterie possible
  • Avec besoin d’un système autofocus de confiance qui a beaucoup de collimateurs AF de type croisé
  • voulez un boîtier plus grand et plus confortable
  • N’avez pas besoin d’une caméra petite et légère
  • Voulez utiliser les fonctionnalités étendues du système de flash CLS de Nikon
  • N’avez confiance qu’au système de support NPS de Nikon

Article similaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *