Comment Augmenter la Vitesse de Votre WiFi en Choisissant le Bon Canal?

Wi-FiLes réseaux sans fil se sont beaucoup améliorés en deux décennies. Pourtant, maintenir une bonne vitesse de Wi-Fi reste un problème épineux dans de nombreuses situations. Plusieurs facteurs entrent en compte, comme la manière dont votre routeur est configuré, s’il y a des interférences à proximité, si vous vivez dans un appartement ou dans une maison individuelle et à quelle distance se trouvent vos appareils de votre routeur. Heureusement, il existe toujours un moyen d’améliorer les vitesses de transfert trop lentes.

Si vous vous êtes déjà penchés sur le fonctionnement de votre routeur Wi-Fi, vous avez forcément déjà dû apercevoir le mot « canal » La plupart des routeurs sont réglés sur automatique. Mais nous avons presque tous jeté un œil à cette liste pour découvrir qu’elle contenait une douzaine de canaux environs et nous nous sommes demandé quelles étaient leurs différences et surtout lequel d’entre eux était le plus rapide. Eh bien, il existe effectivement certains canaux plus rapides – mais cela ne sous-entend pas forcément que ce sont les meilleurs à choisir là, tout de suite. Continuez votre lecture pour en apprendre davantage sur les canaux 802.11, les interférences et la différence existant entre le Wi-Fi 2,4GHz et 5GHz.

Canaux 1, 6 et 11

Tout d’abord, parlons du 2,4GHz, car même en 2017, la plupart des installations Wi-Fi utilisent toujours la bande 2,4GHz d’une manière ou d’une autre. Le 802.11ac, qui a été lancé en 2013, favorise l’adoption de la 5GHz – mais à cause de la rétrocompatibilité avec les appareils et routeurs dual radio et les périphériques à moindre coût utilisant des chipsets moins chers, le 2,4GHz a encore de beaux jours devant lui.

Wi-FiToutes les versions du Wi-Fi, jusqu’à et incluant le 802.11n (a, b, g, n) fonctionnent entre 2 400 et 2 500MHz de fréquence. Ces 100MGz sont séparés en 14 canaux de 20MGz chacun. Comme vous venez probablement de le comprendre, 14 fois 20MHz, ça fait largement plus que 100MHz – ce qui a pour conséquence de faire que chaque canal de 2,4 GHz chevauche au moins deux et parfois même quatre autre canaux (voir diagramme ci-dessus). Et comme vous vous en doutez probablement, utiliser des canaux se chevauchant ainsi n’est pas terrible – en fait, c’est la raison principale causant le faible débit de votre réseau Wi-Fi.

Heureusement, les canaux 1, 6 et 11 sont suffisamment espacés pour ne rien chevaucher. Sur une configuration autre que MIMO (par exemple 802.11 a, b ou g) vous devriez toujours tenter d’utiliser les canaux 1, 6 ou 11. Si vous utilisez 802.11n avec des canaux de 20MHz tenez-vous en aux canaux 1, 6 et 11 – si vous voulez utiliser les canaux de 40MHz, sachez qu’ils risquent d’être encombrés, à moins que vous n’habitiez dans une maison individuelle au milieu de nulle part.

Quel canal utiliser dans une zone densément peuplée ?

Si vous voulez un débit maximal et une interférence minimale, les canaux 1, 6 et 11 sont à privilégier. Mais selon les autres réseaux sans fil dans votre voisinage, l’un de ces canaux pourrait être une meilleure option que les autres.

Par exemple, si vous utilisez le canal 1, mais que votre voisin utilise ennuyeusement le canal 2, votre débit sera en chute libre. Dans ce cas, vous devrez changer pour le canal 11 pour éviter complètement les interférences (bien que le 6 soit également très bon dans ce cas). Il peut être tentant d’utiliser un canal autre que 1, 6 ou 11 – mais souvenez-vous que vous serez alors la cause d’interférences (et que tout le monde sur les canaux 1, 6 et 11 ralentira votre débit, de toute façon).

Dans un monde idéal, il devrait être possible de parler à ses voisins et de faire en sorte que tous les routeurs utilisent les canaux 1, 6 ou 11. Mais n’oubliez pas que les murs intérieurs font un très bon travail d’isolation (affaiblissement) du signal. S’il y a un mur en brique entre votre voisin et vous, vous pourrez probablement utiliser tous les deux le canal 1 sans créer d’interférences l’un avec l’autre. Mais si le mur est fin (ou qu’il est percé de beaucoup de fenêtres), il vaudrait mieux que vous utilisiez des canaux séparés.

Il existe des outils comme Vistumbler pour vous aider à trouver le canal le moins encombré. Mais il est probablement plus rapide de simplement tester les canaux 1, 6 et 11 jusqu’à ce que vous trouviez celui qui fonctionne le mieux pour vous. (Si vous avez deux ordinateurs portables, vous pouvez par exemple essayer de copier un fichier entre eux pour tester les différents débits).

Wi-Fi

Qu’en est-il du 5GHz ?

L’atout majeur du 5GHz (802.11n et 802.11ac) est qu’il dispose de beaucoup plus d’espace libre dans les hautes fréquences et grâce à cela, il est en mesure d’offrir 23 canaux de 20MHz qui ne se chevauchent pas.

Wi-Fi

À partir de 802.11n et continuant avec 802.11ac, la technologie sans fil est devenue bien plus avancée que dans les temps anciens de 802.11b et g. Si vous possédez un routeur 802.11n ou 802 digne de ce nom (c’est-à-dire si vous avez acheté un routeur ces dernières années) il contient probablement du matériel qui choisit automatiquement le canal approprié et modifie la puissance de sortie pour maximiser le débit et minimiser les interférences.

Si vous utilisez la bande 5GHz et que vos murs ne sont pas en papier à cigarette, alors l’atténuation qu’ils produisent, couplée au fait qu’il existe encore peu de périphériques 5GHz, veut dire que vous devriez subir très peu d’interférences – et peut-être même être en mesure d’utiliser des canaux beaucoup plus gros de 40, 80 et même 160MHz si vous en avez envie.

Au bout d’un moment, à mesure que tout le monde mettre son matériel à niveau et s’orientera vers la bande 5GHz, sélectionner le bon canal ne sera plus d’aucune utilité. Il y aura peut-être encore des cas où il sera utile de modifier le canal de votre routeur, mais dans le cadre d’une configuration MIMO (jusqu’à 8 en 802.11ac), il est généralement recommandé de laisser votre routeur se débrouiller tout seul. Mais bien entendu, la 5GHz finira bien elle aussi par saturer à un moment ou à un autre – mais on peut espérer que d’ici là, d’autres solutions comme des fréquences plus élevées (60GHz WiGig) ou des conceptions d’antennes entièrement nouvelles (pCells, infinite capacity vortex beams) auront été développés pour répondre à nos besoins toujours grandissant de réseau sans fil.

Lire la suite:
Comment Amplifier un signal WIFI
Meilleur Repeteur WIFI

Vous aimez l'article? Soutiens nous!
0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *