Le meilleur écrans pour la retouche photo et la montage vidéo 2018

Si vous êtes un photographe numérique, vous aurez besoin d’un ordinateur et d’un écran pour visionner vos photos dans le but de les évaluer et de les retoucher. Et si vous voulez un travail bien fait, comme cela arrive souvent en photographie, vous ne pouvez pas choisir n’importe quel moniteur, vous devez le choisir avec soin.

Cela implique de savoir déchiffrer de nouveaux acronymes mystérieux et de comparer des caractéristiques techniques qui ne sont comprises que par un ingénieur.

Vous pouvez bien sûr trouver des moniteurs extrêmement coûteux conçus par des professionnels au portefeuille bien rempli. Mais par chance il existe des alternatives abordables qui sont, dans tous les cas, un progrès en qualité comparés aux écrans d’ordinateurs portables ou d’ordinateurs de bureau.

Les meilleurs écrans de retouche d’photo:

Les moniteurs qui incorporent toutes les caractéristiques que j’ai listées pour des prix situés entre 100 euros et 2000 euros.

Avec un peu de patience, de quelque manière que ce soit, vous pourrez trouver des offres qui vous feront économiser quelques dizaines d’euros. Comme je l’ai écrit, si votre budget est serré, avec les fonctionnalités que j’ai décrites vous pourrez faire un compromis sur la taille, mais pas sur le reste.

Avertissement: En cliquant sur “Renseignements sur Amazon” le lien vous mènera à la liste de produits appropriés sur Amazon.fr, où vous pourrez vérifier les prix, les commentaires des utilisateurs et plus d’information sur le produit ou des produits similaires.

Notre recommandation:

Les meilleurs écrans professionnels haut de gamme

Si vous cherchez le meilleur que le marché a à offrir sans avoir à débourser 2000 euros ou plus, ces produits sont votre meilleur pari pour mettre à niveau votre affaire florissante ou votre carrière dans la retouche de photo ou de vidéo. Ces trois modèles sont les moniteurs les plus sophistiqués que vous pouvez acheter avec votre argent durement gagné, et regarder ailleurs pourrait encore plus entamer votre budget.

1. BenQ SW320

Moniteur génial HDR 4K certifié par Technicolor

BenQ SW320

A première vue, le BenQ SW320PT a l’air d’un puissant moniteur de jeu juste comme ses cousins des séries XL. Cependant, ce modèle est l’écran IPS professionnel vedette de BenQ et l’un des premiers produits à offrir des capacités HDR. La vraie dalle IPS de 10 bit à la finition mate a accès à une table de référence 14 bit (LUT), alors que les certifications de performance incluent 87% de couverture du DCI-P3 standard, 99% d’Adobe RGB, et 100% du sRGB. Pour la petite histoire, la performance HDR du BenQ SW320 est certifiée par Technicolor, le leader reconnu pour la certification de standards de haute précision qui sont adaptés au montage de films et à l’édition à Hollywood.

Cependant, la sophistication du SW320 va plus loin depuis qu’il est colorimétriquement compatible avec des gadgets tels que les appareils Datacolor Spyder et X-rite Pro, même si le produit est livré déjà calibré. Comme son prix de lancement actuel, le SW320 est dur à battre, et si vous en voulez plus, vous dépenserez deux ou trois fois plus pour un moniteur professionnel pour la photo et la vidéo équivalent.

2. Eizo ColorEdge CS2730

Il dispose de fonctions photo-amicales, mais le nombre de pixels est en baisse

Eizo ColorEdge CS2730

Alors que les autres moniteurs du test ont une résolution native 4K UHD Full, cet Eizo ColorEdge se classe un peu en-dessous avec 2540×1440, portant le nombre de pixels à 3.7 mégapixels contre 8.3 mégapixels. La densité de pixels est elle-aussi plus basse, avec 109 ppi au lieu de 163 ppi, mais la qualité de l’image conserve une précision absolue.

Les ports DVI, HDMI, et DP sont inclus à l’arrière avec deux ports USB 3.0 à l’avant. Il y a 3 ports USB 3.0 à l’arrière du côté gauche du boîtier. Les logiciels additionnels incluent Quick Color Match, pour que le rendu des couleurs à l’écran corresponde à l’impression. Il est aussi livré avec le logiciel d’utilisation ColorNavigator à utiliser avec un systéme de calibrage indépendant (non fourni).

La précision des couleurs était assez bien située dans notre examen des modèles, à la livraison. Le Eizo ColorEdge délivre également un excellent gamut autant en sRGB qu’en Adobe RGB, avec des réglages disponibles directement depuis le menu du système pour les deux espaces chromatiques. L’uniformité face à l’écran est particulièrement bonne, et il y a un très petit backlight bleeding.

3. BenQ SW271

Les spécificités d’un haut de gamme et des fonctions supplémentaires font de lui le meilleur prétendant

BenQ SW271

Comme la plupart des moniteurs de ce groupe test, le BenQ a un écran de 27 pouces avec une résolution native 4K UHD de 3840×2160 pixels. Il possède aussi une profondeur de couleur de 10 bits, équivalent à plus d’un milliard de couleurs. Il est bien élaboré avec un boîtier robuste et un support particulièrement rigide, qui garde le moniteur stable durant tous les réglages d’inclinaison, de rotation, de hauteur et de pivotement.

Des réglages d’usines sont disponibles aussi bien en modes sRGB et Adobe RGB, qu’en HDR. Le BenQ se targue de garantir 100% du gamut sRGB et 99% de l’Adobe RGB. Le logiciel de calibrage Palette Master Element est fourni avec le moniteur, pour maintenir une précision des couleurs optimum. D’autres suppléments incluent une molette de contrôle hotkey puck pour basculer facilement entre les modes d’affichages sRGB, Adobe RGB et N&B avancés.

Les réglages d’usine ont montré une grande précision de rendu des couleurs, mais avec une très légère dominance de couleur verte. Après étalonnage, le rendu des couleurs s’est avéré excellent, avec une superbe couverture du gamut Adobe RGB, seulement égalée par le moniteur Eizo.

Les meilleurs écrans professionnels à prix intermédiaires

Ces moniteurs offrent une plus large variété de fonctionnalités à un coût moyen, donc vous obtenez le meilleur rapport qualité/prix avec ces modèles. Il y a quelques bijoux manquant dans les spécificités de chaque modèle, ce qui est un vrai point faible pour les méticuleux, mais pas pour les professionnels soucieux de leur budget.

1. ViewSonic VP3268-4K

Il est plus grand que la moyenne, mais est-il intelligent?

ViewSonic VP3268-4K

Cet écran de 31.5 pouces est remarquablement plus grand que les modèles 27 pouces de ce test, encore que la façade ultra-mince empêche la taille globale d’être intimidante, alors que la résolution full 4K UHD maintient une image d’excellente qualité.

A l’arrière, on trouve des entrées DP, mDP et dual HDMI, aussi bien que le presque omniprésent hub USB 3.0. Des similarités plus éloignées avec les autres moniteurs du test incluent une note de brillance maximum 350cd/m2, un temps de réponse de 5ms (gris à gris), un angle de vision de 178 degrés à l’horizontale et à la verticale.

Des fonctionnalités distinctes incluent un mode HDR et un ratio de contraste de 1300:1, ce dernier uniquement partagé avec le moniteur Dell dans ce test. Point négatif, il n’y a pas de réglage du mode Adobe RGB et ViewSonic déclare une couverture de seulement 77% de tout le gamut Adobe RGB.

La qualité de l’image apparaît un peu terne en utilisant les réglages sRGB, ce qui verrouille tout ajustement de brillance. La précision des couleurs est bonne mais le gamut est un peu en manque dans l’espace chromatique Adobe RGB et l’uniformité de brillance pourrait être meilleure. Globalement, cependant, la qualité de l’image est très satisfaisante.

2. NEC MultiSync EA275UHD

Voilà un moniteur d’affichage de qualité qui est aussi bon pour le commerce

NEC MultiSync EA275UHD

Le moniteur NEC MultiSync EA275UHD a obtenu un léger coup de cœur de l’équipe, encourageant un « appareil de gestion réduisant les coûts », grâce auquel tous les appareils NEC connectés peuvent être contrôlés d’un seul endroit. Il y a aussi une large série de réglages eco-friendly.

Les modes de visionnage Standard et “Photo” sont accompagnés de modes texte, jeu, film et dynamique, mais il n’y a pas de réglages pour l’espace chromatique Adobe RGB. Les ports incluent DP, DVI and HDMI, sur hub USB 3.0. Exceptionnellement, le MultiSync EA275UHD est aussi équipé de haut-parleurs intégrés, seulement égalé par le plus grand moniteur du test ViewSonic. Des touches tactiles de contrôle virtuel se situent en bas et à droite de la façade.

Utilisé dans son réglage sRGB, le NEC a révélé une imprécision décevante dans le rendu des couleurs, avec une dominance notable de couleur rouge. En changeant le mode de visionnage par défaut, cependant, la précision des couleurs est transformée, battant même le BenQ (toutefois le BenQ délivre de meilleurs résultats avec un calibrage manuel). L’uniformité de brillance est boostée par un mode uniformity-enhancing. Le gamut pour l’espace chromatique du Adobe RGB est bien, si ce n’est important.

3, BenQ PD3200U

Excellent ecran de retouche d’photo pour les utilisateurs de CAD/CAM

BenQ PD3200U

Le BenQ PD3200U est le couteau Suisse du monde des moniteurs avec son écran parfaitement précis qui est fantastique pour la retouche d’image tout en ayant des fonctionnalités pour les créateurs et les animateurs CAD. L’écran 4K de 32 pouces fournit un espace large pour vos créations, en plus il vous laisse profiter de visions nettes et précises dans tous les modes d’utilisation. Si on met de côté sa finition ridicule, les fonctionnalités de ce moniteur incluent des filtres pour Rec.709, CAD/CAM, et une animation qui étend sa polyvalence au-delà de la retouche d’image. Après une dure journée de travail, le BenQ PD3200U devient un excellent moniteur de divertissement occasionnel grâce à son faible retard d’entrée de seulement de 11ms.

4, BenQ SW2700PT

Grand intérêt d’affichage pour les créateurs de contenu

BenQ SW2700PT

Le BenQ SW2700PT est la variante haut de gamme complète du PD2700Q au-dessus puisque ce produit inclut désormais une couverture full Adobe RGB et une table de référence 10 bit LUT équipée IPS avec un finition mate AG pour une couleur attirante. Ce modèle a un calibrage d’usine, donc les besoins en colorimétrie et en retouche sont grandement réduits. La dalle IPS est capable d’images nettes sans saturation excessive ni postérisation, en plus elle est dotée d’une finition ergonomiquement fonctionnelle avec des accessoires astucieux tels que le hub USB hub et un pare-soleil pour un maximum de concentration. Le prix du BenQ SW2700PT est imbattable puisqu’il offre de fantastiques spécificités que vous pouvez seulement trouver dans des produits aux étiquettes à quatre chiffres.

5. Dell UltraSharp U2718Q

Avec un petit prix, ce moniteur Dell va loin sur les fonctionnalités

Dell UltraSharp U2718Q

Un des moniteurs les moins chers de ce test, le Dell UltraSharp embarque tout de même une résolution full 4K UHD, une profondeur de couleur de 10 bits et quelques suppléments élégants, à l’intérieur d’un boîtier intelligent avec une façade ulta-fine ‘InfinityEdge’. Il n’y a pas de réglage en mode Adobe RGB, mais le mode de visionnage standard est accompagné de jeu, film, couleur personnalisée et plusieurs réglages additionnels, qui incluent un mode HDR.

Les ports vidéo incluent les HDMI, DP et mDP, et il y aussi un hub USB 3.0 intégré avec deux connectiques à l’arrière du côté gauche du boîtier. Les touches de contrôle sous le boîtier sont tactiles et fonctionnent bien avec le système intuitif du menu. Le ratio de contraste maximum est plus haut que pour la plupart des autres moniteurs de notre grand test, évalué à 1300:1 et seulement concurrencé par le ViewSonic.

La qualité d’image est bien mais pas géniale, spécialement en terme de précision des couleurs absolue. Un des points forts est qu’il y a très peu de blacklight bleeding, rendant bien les noirs, si bien qu’on perd en détail dans les basses lumières très sombres.

6. LG 27UD88-W

La vie est belle quand vous êtes mince, élégant et généralement splendide

LG 27UD88-W

Avec un design léger et une fine base en forme de croissant argenté, le LG 27UD88-W paraissant complètement maladroit se rattrape dans le test. Le seul vrai compromis est que, malgré des facilités d’inclinaison, de hauteur et de rotation disponibles, il n’y a pas de mécanisme de pivot construit dans la base.

Il y a une bonne série de ports d’entrée, incluant DP, dual HDMI et USB de type C, le long d’un hub USB 3.0 ports à l’arrière. A la place d’une rangée physique ou “virtuelle” de touches tactiles sous la façade, il y a un joystick soigné sous l’écran. Cela permet une sélection facile de divers modes d’affichage incluant le sRGB, mais, malheureusement, il n’y a pas de réglage Adobe RGB intégré.

Dans notre test, le moniteur a obtenu un score très élevé en ce qui concerne la précision des couleurs en mode sRGB, n’obtenant pratiquement rien d’un calibrage spécifique. Néanmoins, le gamut de l’espace chromatique Adobe RGB est un peu insuffisant comparé aux likes des moniteurs BenQ et Eizo du test. Le détail en très basse lumière tend à être légèrement décevant.

Les écrans d’entrée de gamme

Si vous êtes sur le point d’ouvrir le studio de votre start-up, un freelancer travaillant à domicile ou un passionné, considérez l’acquisition d’une offre d’entrée de gamme qui vous permet des capacités spécifiques avec un prix doux pour votre portefeuille. Les produits listés dans cette catégorie ne font pas de compromis, mais leur prix permet facilement d’oublier les coupes dans le budget que les fabricants ont dû faire pour vous apporter le meilleur des fonctionnalités qu’ils peuvent offrir à un faible coût.

1, BenQ PD2700Q

Ecran au budget versatile pour l’édition

BenQ PD2700Q

Le BenQ PD2700Q est un produit d’affichage abordable qui n’excelle pas singulièrement dans la précision des couleurs, mais à la place, ce gadget peut être considéré comme un moniteur de type couteau suisse. Il a toujours une couverture full sRGB convenant pour l’édition de base, mais le PD2700Q excelle aussi dans d’autres programmes créatifs comme CAD, CAM, et autres programmes d’animation 3D. Le module haute-qualité IPS inclut un traitement mat anti-reflet qui n’affecte pas l’image, bien qu’après vérification rapprochée les écarts de pixels deviennent notables. Le BenQ a intégré un puissant OSD dans le PD2700Q, donc vous avez pléthore d’options de retouche pour maximiser la performance.

2, ViewSonic VP2468

Le écran professionnel 1080p le plus abordable

ViewSonic VP2468

Le ViewSonic VP2468 est une solution simplifiée pour les designers débutants et les studios des start-up en présentant une précision des couleurs avec un prix abordable. Ce modèle est livré avec un calibrage d’usine pour fournir une utilisation avec le minimum d’erreurs de brillance, mais il peut aussi être maximisé avec son système de calibration 14-bit LUT activé. A part le sRGB typique, le ViewSonic VP2468 arrive aussi avec des filtres pour EBU, SMPTE-C, Rec709, et DICOM SIM qui sont tous des standards de diffusion de différents programmes. Chacun d’entre eux est précalibré et il est construit dans un châssis flexible et fonctionnel ce que nous aimons dans les produits de la marque.

Comment choisir le meilleur écrans pour la retouche photo

Les photographes hésitent rarement à acheter des caméras ou des objectifs haut de gamme mais sont prêts, bien souvent, à économiser sur le moniteur. Pourquoi est-ce le cas ? Dans la plupart des cas c’est parce que les moniteurs se ressemblent beaucoup entre eux, surtout lorsqu’on les achète sur internet comme beaucoup d’entre nous font.

Cet article va vous aider à savoir ce que vous devriez rechercher dans un moniteur et vous montrer comment interpréter toutes les spécifications de la machine que vous achèterez en ligne. Il y a peu de temps acheter un moniteur pour la photographie était très coûteux  mais aujourd’hui il y a beaucoup plus de choix et pour tous les prix,

Technologie du panneau (dalle)

Une des choses à laquelle il faut réfléchir lorsqu’on achète un moniteur c’est la technologie de l’panneau. L’« panneau» est la partie principale du moniteur. Il est composé des couches polarisantes, de substrat de verre, d’une couche de cristal liquide (LCD) et d’un filtre à couleur. C’est en somme un sandwich high-tech.

La différence principale entre la technologie des moniteurs incombe aux cristaux liquides et à leur orientation, ce qui change fondamentalement le fonctionnement de votre moniteur. Voici les trois types principaux d’dalle:

Dalles TN (Twisted Nematic)

Ces types de dalles sont souvent les favorites des joueurs pour leurs temps de réponses rapides, qui réduit un “ghosting” non désiré et des effets de flou dans les images en mouvement. Le principal mauvais côté des dalles TN est que leurs angles de vision sont grandement inférieurs aux autres types de dalles. Si vous bougez face à l’écran, la couleur et le contraste sont susceptibles de changer d’apparence. L’intensité de ce défaut varie suivant les moniteurs.

Soyez conscients que, dans les spécifications des moniteurs, les degrés d’angles de vision sont hautement trompeurs. Ils sont basés sur un test de contraste indulgent, donc vous devriez ignorer les déclarations fréquentes sur les dalles TN selon lesquelles les angles de vision (horizontal et vertical) sont de 170/160 degrés. Ces chiffres présentent peu d’intérêt dans votre expérience de retouche d’image.

Les ordinateurs portables sont presque toujours équipés de dalles TN, ce qui les rend plus que décevants dans le monde parfait de la retouche d’image. Ils sont plus exploitables si vous pouvez corriger votre position en face de l’écran et maintenir un angle de vision constant.

Dalle IPS (In Plane Switching)

Les dalles IPS ont une apparence qui ne change pas selon l’angle d’observation. Sur ce point ils sont bien supérieurs aux Dalles TN et meilleurs que les Dalles VA. Les dalles IPS sont favorisés de par leur haute qualité innée de reproduction de la lumière. Dans la plupart des cas il sera plus judicieux d’utiliser un Dalle IPS pour éditer les photos que d’utiliser un Dalle TN.

Un inconvénient de la technologie IPS c’est le phénomène appelé « lueur IPS », c’est un effet saignement qui apparaît lorsqu’on observe des écrans sombres dans une lumière tamisée. Plus vous investirez dans un moniteur IPS moins vous rencontrerez ce problème mais on peut considérer que ce problème affecte surtout  les gamers. La lueur IPS est différente du « fuite de lumière du rétro-éclairage »,  où la lumière semble s’échapper des bords de l’écran. Ce problème se produira plus souvent avec des  moniteurs peu chers ou ayant un prix moyen.

Il existe plusieurs sous-catégories de dalles IPS, notamment S-IPS, e-IPS, H-IPS et le P-IPS. On retrouve tous les avantages essentiels d’un moniteur IPS dans ces différents modèles, cependant la profondeur des couleurs et le temps de réponse varie d’un modèle à l’autre. Un dalle e-IPS, par exemple, est bien souvent moins cher mais possède une profondeur de couleur moindre (i.e. 6-bit) comparée aux autres modèles. Nous allons examiner la profondeur de couleur bientôt.

Le Super PLS (Samsung) et le AHVA (AUO) sont des technologies brevetées similaires aux dalles IPS.

Dalles VA (Vertical Alignement=Alignement Vertical)

Cette catégorie de dalle ne sont pas considérés comme aussi bons que les dalles IPS en termes d’angles de vues ou de reproduction des couleurs mais reste meilleure que les dalles TN sur ces aspects. C’est en quelque sorte un juste milieu. La technologie en question est assez rare mais est utilisée par de grands constructeurs pour une minorité d’écrans.

Un dalle VA  possède généralement un plus grand rapport de contraste que ceux des dalles IPS, avec la capacité d’afficher les tons sombres et les noirs. De gros rapport de contraste ne sont pas toujours souhaités par les photographes que pour les gamers, car ils peuvent rendre plus difficile d’imiter la plage dynamique d’une impression lorsqu’on fait une épreuvage à l’écran.

Standard ou Wide Gamut?

Les moniteurs pour la retouche de photo peuvent être rangés dans deux catégories: Standard Gamut (sRVB) et Wide ou Extended Gamut. Les moniteurs Standard Gamut essayent généralement d’afficher toutes les couleurs de l’espace chromatique sRVB, alors que les moniteurs Extended ou Wide gamut parviennent à un plus grand gamut, comme celui trouvé dans l’espace chromatique AdobeRVB.

La plupart des gens partent immédiatement du principe que “plus de couleurs c’est mieux” et décident qu’ils ont besoin d’un affichage Extended gamut. Cependant, le sujet est légèrement plus compliqué que cela.

Bien que les affichages wide gamut servent formidablement bien leurs fonctions spécifiques avec des programmes qui les supportent, ils ne sont pas toujours géniaux pour une utilisation plus générale. Gardez à l’esprit que les photos sur internet sont pratiquement toutes en sRVB, et le plus important, nos navigateurs les affichent en sRVB. Pourtant, quand un programme de sortie sRVB s’affiche sur un moniteur Wide Gamut, les couleurs peuvent s’affoler ! Elles changent fréquemment et deviennent sursaturées, d’autres peuvent paraître délavées. Pour régler cela, la plupart des moniteurs Wide Gamut ont des profils séparés pour les différents usages, et il faut basculer de l’un à l’autre en fonction de ce que vous faites, ou bien, un système d’exploitation avec gestion de couleur, correctement installé, peut parfois le faire pour vous. (la gestion de couleurs est trop complexe et dépasse la portée de cet article, mais une rapide recherche Google fera l’affaire)

Et si vous publiez uniquement sur le web ou en tirages numériques par impression en ligne acceptant seulement les jpeg sRVB (comme beaucoup de photographes de mariage et de portrait le font), alors il existe un petit avantage à utiliser quand même un moniteur Wide Gamut, puisque votre tirage sera en définitive sRVB.

Pourtant, si vous faites des tirages Fine Art de qualité professionnelle qui peuvent accepter vos fichiers dans un format Wide Gamut (Adobe1998 ou ProPhotoRVB) ou si vous réalisez un tirage à l’aide d’ une imprimante à jet d’encre professionnelle dans votre propre chambre noire numérique, cela vaut la peine d’utiliser un moniteur Extended Gamut. Si vous avez un poste de travail qui est dédié à la retouche d’image (ou un projet similaire nécessitant un affichage Wide Gamut), prendre la décision d’acquérir un moniteur Wide Gamut devrait être encore plus simple.

Ratio d’aspect, résolution, et taille d’écran

Ratio d’aspect

Vous constaterez que les moniteurs les moins chers ont habituellement un ratio d’aspect 16:9, ce qui est bien pour regarder des films, mais si vous pouvez vous le permettre, un ratio d’aspect 16:10 en vaut la peine. Ce dernier permet une zone de travail un peu plus verticale et, comme l’observe Wiki, est un peu mieux que le ratio classique 3:2 retrouvé dans beaucoup de photos.

Résolution

Pendant de nombreuses années, un mythe a circulé selon lequel vos photos devraient avoir une résolution pour le web de 72ppi. En fait, comme la plupart d’entre nous le savent désormais, un écran de moniteur est oublieux de la résolution d’image. Si l’on a encore besoin de preuves, c’est confirmé par le fait que la fonctionnalité Photoshop «Enregistrer pour le Web» de n’applique pas de résolution aux images, même si elles apparaissent en 72ppi à la réouverture.

Bien que plusieurs facteurs puissent affecter la netteté d’une image sur votre écran (par exemple, contraste, filtres anti-éblouissement, distance entre l’observateur et l’écran), l’élément central qui détermine la netteté est la densité de pixels du moniteur, ou dot pitch. Une plus grande densité de pixels ou un dot pitch plus court est l’indicateur de la netteté de l’image à l’écran, tous les autres éléments restant identiques. Si vous tapez dans la barre Google “dot pitch calculator” ou “PPI calculator”, vous trouverez une manière simple de calculer la densité de pixels de n’importe quel écran.

Pour exemple, un moniteur de bureau convenable peut avoir une densité de pixels de près de 90-100 ppi, alors que l’affichage iMac avec Retina 27 pouces 5K a une densité de pixels de 217 ppi. C’est impressionnant sur un grand écran.

Une intensité de pixels extrêmement dense tend à avoir un effet flatteur sur les photos, de même que toute photo a l’air nette sur un smartphone, mais elle n’est pas indispensable pour une retouche d’image efficace.

Taille d’écran

Ces jours-ci, “bigger is better” semble être le mantra quand vient le moment de choisir un moniteur. Bien sûr, c’est agréable de visionner ses photos sur grand écran, mais mon conseil est d’acheter ce que vous pouvez vous permettre et ne pas donner la priorité à la taille de l’écran par rapport à d’autres attributs importants. Rappelez-vous aussi que les grands écrans ont besoin de grosses résolutions pour avoir l’air aussi nets que les petits écrans à la même distance, ne vous laissez pas abuser par les seules dimensions de pixels. Examinez la densité de pixels, comme souligné plus haut.

Filtres anti-reflet

A part les Apple iMacs, presque tous les moniteurs de bureau sont équipés de filtres anti-reflet dans l’objectif évident de couper les reflets gênants. Cela crée un rendu mat à la surface de l’écran. Le degré avec lequel cela affecte la netteté de l’image varie beaucoup, allant de l’infime jusqu’à un effet grain notable. Vous pouvez faire une analogie entre les tirages brillants et mats; le tirage brillant a généralement l’air plus net.

Un filtre anti-reflet n’est pas un élément à contourner dans un moniteur (presque impossible, de toute façon), mais cela vaut le coup de rechercher combien il affecte l’image dans l’écran souhaité avant de l’acheter. Idéalement, bien sûr, c’est une bonne idée de jeter un œil au moniteur avant d’investir. Consultez toujours les critiques négatives avant d’acheter en ligne.

Profondeur de couleurs

Sur un sujet légèrement compliqué, nous allons tenter de rester simples. La profondeur de couleurs identifie combien de couleurs distinctes peut afficher un moniteur.

Théoriquement, plus un moniteur peut afficher de couleurs, plus il peut reproduire en douceur des changements graduels de couleur et moins il est susceptible de déjouer le “banding” ou postérisation d’effets (caractérisée par d’affreux blocs de couleurs pixellisés).

La plupart des moniteurs sur le marché ont une des deux spécificités suivantes:

  • Couleur 8 bits (native)
  • Couleur 6 bits + FRC (2 bits)
  • La seconde utilise le “dithering” pour créer des couleurs qui ne sont pas présentes, ce qui est théoriquement inférieur à un moniteur qui peut afficher une couleur native de 8 bits. Un moniteur avec une couleurs de 6 bits est plus enclin aux problèmes de “banding”, comme décrit précédemment.Notez que calibrer un moniteur augmente la probabilité de “banding”, donc une plus grande profondeur de couleurs le compense et fait effectivement un moniteur plus réglable. Les écrans de portables utilisent presque toujours une couleurs de 6 bits, donc devraient idéalement être calibrés de manière prudente.

    Vous pouvez retrouver une couleurs de 10 bits dans des moniteurs au coût plus élevé. Encore une fois, c’est une véritable profondeur de couleurs 10 bits ou 8 bits + FRC. Gardez à l’esprit qu’un moniteur 10 bits peut utiliser ses 1,07 milliards de couleurs uniquement si le 10 bits est supporté par votre processeur graphique, logiciel et connectique vidéo.

    Système de calibrage LUT

    Le système de calibrage LUT est une fonctionnalité sophistiquée que vous trouverez parmi quelques moniteurs haut de gamme de chez Eizo et NEC et chez quelques marques grand public.

    Qu’est-ce qu’un LUT?

    Un LUT (Look Up Table) est une tables de correspondance, qui convertit en général les signaux d’entrée de votre PC vers votre moniteur LCD, généralement en couleur RVB de 8 bits.

    Dans un moniteur, une plus grande profondeur de couleur permet des transitions de couleurs plus régulières, plus nuancées sans “banding”. Comme un moniteur, un LUT peut aussi varier dans sa profondeur de couleurs; plus il peut traiter de couleurs, meilleur sera le moniteur en correction et précision des couleurs.

    Cela est valable même si la sortie est un moniteur 8 bits, donc un LUT de 10, 12, 14, ou 16 bits produit une meilleure image sur un moniteur 8 bits qu’un LUT de 8 bits. La différence entre un LUT de 10 bits et de 16 bits peut être moins décelable.

    Calibrage écran

    Le type de Calibrage écran en question ici ne se réfère pas à l’utilisation d’un appareil comme le Spyder. Au lieu de stocker un LUT de 8 bits dans votre carte vidéo, comme la plupart des moniteurs le font, les moniteurs graphiques au prix élevé ont habituellement un high-bit LUT intégré à leur propre système pour un calibrage plus raffiné. Vous continuerez d’utiliser un appareil de calibrage pour mesurer votre couleur de moniteur, mais le rendu de couleurs final devrait être supérieur.

    Les moniteurs graphiques au coût élevé vous permettent souvent de stocker et de basculer entre des profils de calibrage, donc vous pouvez modifier les réglages de calibrage d’un simple clic en utilisant le logiciel dédié. C’est impossible sur des moniteurs normaux, où la valeur de calibrage est chargée dans la carte vidéo LUT au démarrage et non-modifiable sans calibrer de nouveau votre moniteur.

    De plus, vous devriez garder à l’esprit que certains de ces moniteurs utilisent une technologie 10 bits ou plus élevée, et nécessitent des cartes graphiques spécifiques, et dans certains cas, le connecteur DisplayPort doit être utilisé à la place de la sortie numérique standard ou HDMI. Si vous vous attendez à utiliser le 10 bits ou une technologie d’affichage plus haute, renseignez-vous auprès du fabricant pour savoir quelles cartes graphiques sont supportées.

    Le mot de la fin

    En choisissant un moniteur pour la photographie, le type de dalle est roi. Si vous achetez le meilleur moniteur IPS (ou équivalent) que vous pouvez vous permettre, les fonctionnalités additionnelles sont la cerise sur le gâteau. Bonne chance!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *