Qu’est-ce que FreeSync? – FreeSync vaut-il le coup en 2019 ?

Cet article fait suite à notre précédent post intitulé G-Sync vaut-il le coup en 2019 ? Comme le titre le laisse à penser, nous allons tenter de savoir si la technologie Freesync en vaut la peine et à qui elle se destine.

Nous allons détailler ce qu’est Freesync, en quoi cette technologie peut être utile aux joueurs et en quoi elle diffère de G-Sync (et de la synchronisation adaptative) et quels sont certains de ses inconvénients.

Qu’est-ce que FreeSync et en quoi est-ce utile pour vous ?

Afin de comprendre ce qu’est FreeSync et en quoi ça peut vous être utile, il vous faudra d’abord avoir une compréhension de base de ce que sont la déchirure d’image (screen tearing), V-Sync et également ce qui cause les saccades. Je vais essayer de vous expliquer tout cela le plus rapidement possible.

Le problème de la déchirure d’image

FreeSyncLa déchirure d’image se produit quand votre carte graphique génère des images (framerate) à une vitesse plus rapide que celle à laquelle votre moniteur peut les afficher (taux de rafraîchissement). Dans ce cas, votre carte graphique envoie donc plus d’images que votre moniteur ne peut en afficher ce qui se solde par des moments dans le jeu où l’image paraît « déchirée »

V-Sync à la rescousse ! (Vraiment ?!)

V-Sync est une fonctionnalité qui a été créée pour aider à résoudre ce problème de déchirement d’image. Avec V-Sync activé (soit via les paramètres de votre carte graphique, soit via les réglages de certains jeux vidéo), votre carte graphique est forcée de s’adapter au taux de rafraîchissement maximal de votre moniteur. Donc si votre carte graphique produit une moyenne de 85 FPS dans un jeu et que votre moniteur est un 60HZ, V-Sync plafonnera votre carte graphique et lui permettra de produire seulement 60 FPS. Ce qui élimine efficacement le problème du déchirement d’image. Problème résolu, n’est-ce pas ?!

Vous avez tout faux !

Le problème de l’écran qui saccade

Comme vous le savez probablement, ce n’est pas parce que votre carte graphique peut produire en moyenne 60 FPS dans un jeu donné, que cela signifie qu’à chaque instant où vous jouez à ce jeu, elle va réellement produire 60 images par seconde. Dans certains cas, votre carte graphique sera capable de produire plus que 60 FPS. Et dans d’autres cas, quand le jeu demande plus de ressources (lors d’une explosion par exemple), elle pourra descendre en dessous de 60 FPS.

Alors, que se passe-t-il lorsque V-Sync est activé et que votre fréquence d’image tombe en dessous du taux de rafraîchissement du moniteur ? Ça saccade. Pour faire simple, les saccades sont l’opposé du déchirement de l’image. Au lieu que votre carte graphique produise des images à un taux supérieur à celui auquel votre moniteur peut les afficher (déchirement), votre carte graphique produit désormais des images à un taux inférieur à celui de votre moniteur. Ce qui cause les saccades – ça vous donne l’impression que le jeu « saute » ou qu’il y a du lag et ça peut être particulièrement problématique lors de compétitions si cela survient e plein milieu d’un affrontement sérieux.

C’est là qu’intervient la technologie FreeSync d’AMD

FreeSync

La technologie FreeSync d’AMD a été conçue pour régler à la fois les problèmes de déchirement d’image et de saccades. Et bien qu’AMD n’aient pas été les premiers à développer une solution visant à régler ces problèmes, leur solution FreeSync est actuellement l’option la plus largement utilisée et facilement disponible pour faire face aux déchirures d’images et aux saccades.

Pour faire simple, FreeSync permet à votre moniteur de synchroniser son taux de rafraîchissement pour s’adapter à celui de la carte graphique.

Ce qui veut dire que quand vous activez FreeSync, votre moniteur n’affichera plus les images trop vite ou trop lentement et vous n’aurez plus à subir déchirures ni saccades.

Les avantages et les inconvénients de FreeSync

Alors que la solution FreeSync semble parfaite et accomplit pratiquement tout ce pourquoi elle a été créée, il existe tout de même certains inconvénients à noter, surtout quand il existe des alternatives (comme par exemple G-Sync).

Ci-dessous, nous allons développer le plus gros atout de Freesync, ainsi que ses quelques désavantages.

FreeSync est largement moins cher que G-Sync

La technologie FreeSync d’AMD dispose d’un avantage majeur par rapport à G-Sync de NVIDIA : les moniteurs FreeSync sont beaucoup moins chers que les moniteurs G-Sync.

C’est principalement dû au fait que FreeSync est un dérivé du standard de synchronisation adaptative open source. C’est donc une solution logicielle.

La technologie G-Sync de NVIDIA, d’un autre côté est une solution matérielle. Les fabricants de moniteurs doivent payer pour utiliser un module G-Sync dans leurs produits. Et le problème est qu’ils répercutent le coût du module sur le prix final de leur moniteur. Le surcoût est donc payé par vous, consommateur (mais ce n’est pas pour autant qu’on critique).

FreeSyncÀ un peu moins de 350 euro, le Lenovo Y27g est l’un des moniteurs G-Sync les moins chers disponibles actuellement. D’un autre côté, des moniteurs FreeSync de qualité peuvent se trouver à moins de 200 euro.

Ce qui rends le coût d’un moniteur G-Sync beaucoup plus élevé, car FreeSync est beaucoup plus facile (et moins cher) à mettre en œuvre. Par conséquent, il y a beaucoup plus de moniteurs FreeSync sur le marché que de G-Sync.

Vous ne pouvez pas utiliser FreeSync avec une carte graphique NVIDIA

« Et bien, dit comme ça Brent, un moniteur Freesync semble être un excellent choix grâce à son coût moins élevé ! Il sera parfait avec ma GTX 1070 ! »

Malheureusement, ça ne fonctionnera pas.

Un des problèmes de FreeSync (et donc aussi de G-Sync) est qu’il ne fonctionne qu’avec des cartes graphiques AMD. Si vous êtes donc équipés d’une carte NVIDIA et que vous voulez profiter des avantages offerts par un moniteur au taux de rafraîchissement variable, vous n’avez qu’une seule option : vous offrir un moniteur premium équipé d’un module G-Sync.

Le contraire est également vrai. Les moniteurs G-Sync ne sont pas compatibles avec les cartes graphiques AMD et ne fonctionneront qu’avec des cartes NVIDIA.

Les normes FreeSync sont moins strictes ce qui fait que les performances peuvent être très variables

L’autre problème avec FreeSync est que chaque moniteur FreeSync dispose de ses propres standards. Sur certains moniteurs, le taux de rafraîchissement variable variera de 40 à 144Hz et sur d’autres, il sera seulement de 48 à75Hz.

D’un autre côté, les moniteurs, G-Sync sont beaucoup plus contrôlés et doivent répondre à certains critères stricts pour être vendus en tant que moniteurs G-Sync. Ce qui veut dire que quand vous achetez un moniteur G-Sync, vous pouvez être assurés qu’il pourra gérer sans problème les saccades et les déchirements d’image sur une vaste gamme de taux de rafraîchissement.

FreeSyncEn ce qui concerne les moniteurs FreeSync, leurs capacités réelles à réduire les déchirements d’image et les saccades, variera grandement d’un moniteur à l’autre. Et bien qu’il existe des moniteurs Freesync vraiment bon marché actuellement, vous n’êtes pas assurés de bénéficier des meilleures performances au niveau des taux de rafraîchissement variables.

Ce qui veut dire que si vous possédez une carte graphique AMD et que vous êtes à la recherche d’un moniteur FreeSync, vous allez devoir faire des recherches complémentaires pour vous assurer que le moniteur que vous choisirez vous offrira la meilleure expérience possible.

FreeSync vaut-il vraiment le coup ? Notre verdict

Oui, tout comme G-Sync vaut le coup, dans certaines circonstances et pour certains utilisateurs. Freesync, vaut également le coup sous certaines conditions et pour certains utilisateurs.

Si vous êtes déjà équipés d’une carte graphique AMD, ou que vous montez (ou achetez) un nouveau PC moyen à haut de gamme, équipé d’une carte graphique AMD, alors ça vaudra la peine que vous vous équipiez d’un moniteur FreeSync.

Mais encore une fois, rappelez-vous lors de votre prochain achat, que les moniteurs FreeSync sont loin de tous se valoir. Choisissez un moniteur FreeSync qui puisse fonctionner avec une gamme de taux de rafraîchissement la plus large possible.

Vous aimez l'article? Soutiens nous!
0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *