Comparatif et Test SSD: Le Meilleur SSD 2018

Que vous cherchiez à remplacer votre disque SSD ou à passer au niveau supérieur en remplaçant votre disque dur traditionnel pour de meilleures performances, presque tous les disques SSD à votre disposition sur le marché actuellement sont bons. Mais certains sont tout de même meilleurs que d’autres. Si vous avez besoin d’acheter tout de suite un disque SSD SATA, pour nous le Crucial MX500 de 500GB est la meilleure option pour la majorité des gens. Ce n’est pas le plus rapide que vous pouvez trouver, mais il s’en approche et il présente le meilleur rapport prix, performances et capacité.

Dernière mise à jour : 23 février 2018

Après avoir cherché et étudié tous les nouveaux disques SSD sortis depuis notre dernière mise à jour, nous trouvons que le Crucial MX500 est le meilleur choix pour la majorité des gens. Nous attribuons maintenant la seconde place au Samsung 860 Evo, et notre choix de mise à niveau PCIe est toujours le Samsung 960 Evo.

Notre choix

Crucial MX500- Le meilleur SSD

SSD

Le Crucial MX500 a un prix abordable, fonctionne bien, dispose d’une garantie de 5 ans et est conçu par une entreprise bien établie et avec un bon bilan.

Dans la plupart des tests de référence, le Crucial MX500 est un peu plus lent que les SSD SATA plus chers de chez Samsung, mais la majorité des gens ne remarqueront pas la différence. Il est aussi bon voire meilleur que le reste de ses concurrents, et il fonctionne mieux lorsqu’il est plein ou presque plein que son prédécesseur, le MX300. Il supporte le chiffrement complet du disque, et Crucial offre une garantie de 5 ans pour votre disque et pour votre tranquillité d’esprit (habituellement, la garantie est de 3 ans). Une version de 2.5 pouces est disponible maintenant et une version M.2 SATA sera bientôt disponible. Et bien que ce soit un tout nouveau modèle, il est tout de même significativement moins cher que les SSD de Samsung.

La seconde place

Samsung 860 Evo- Un peu mieux mais plus cher

SSDLe 860 Evo est un peu plus rapide et devrait durer plus longtemps que notre choix premier, mais à moins que vous ayez réellement besoin de résistance ou d’un disque mSATA, vous devriez attendre que le prix baisse.

Le 860 Evo est un peu plus rapide et devrait durer plus longtemps que notre choix premier, mais à moins que vous ayez réellement besoin de résistance ou d’un disque mSATA, vous devriez attendre que le prix baisse.

Le Samsung 860 Evo remplace le 850 Evo, qui était notre choix préféré de SSD pendant presque 3 ans. Comparé à ses deux prédécesseurs et au Crucial MX500, le 860 Evo est un peu plus rapide et offre une meilleure résistance. Et en plus des versions 2.5 pouces et M.2, il est disponible en tant que disque mSATA, contrairement au MX500 et à la plupart des autres SSD actuels. C’est le disque à choisir si vous ne trouvez pas le Crucial, et nous espérons que le prix va baisser, ce qui le rendra encore plus attirant. Néanmoins, pour l’instant, il est plus cher que le MX500 et particulièrement pour le 1TB et les capacités supérieures, et la majorité des acheteurs ne remarqueraient pas ses avantages.

Notre choix de mise à niveau

Samsung 960 Evo – Une plus grande performance, un prix plus élevé

SSD

Le PCIe Samsung 960 Evo est bien plus rapide que n’importe quel autre disque SATA, mais il coûte plus cher et ne fonctionnera qu’avec les tout derniers PC haut de gamme, écartant ainsi bon nombre d’acheteurs potentiels.

N’importe quel bon disque SSD SATA aidera votre ordinateur à démarrer rapidement, à accélérer les vitesses de lancement des applications et les temps de chargement des jeux, et globalement à rendre votre ordinateur plus réactif ; la plupart des gens, y compris les gamers, n’ont pas besoin de quelque chose de plus rapide. Mais les éditeurs professionnels de vidéos et de photos, les administrateurs de serveurs, les concepteurs CAD, les développeurs de logiciels, et avec tous ceux qui ont des demandes liées à ce domaine de l’informatique, nécessitant de charger et d’enregistrer régulièrement des fichiers volumineux, toutes ces personnes peuvent tirer de grands bénéfices d’un disque plus rapide. Si cette description vous correspond, choisissez le PCIe Samsung 960 Evo qui peut atteindre le quadruple des vitesses de lecture des disques SATA les plus rapides et plus que doubler les vitesses d’écriture. Il est plus cher- généralement £100 de plus que le Crucial MX500 pour 500GB et presque $200 de plus pour la version 1TB- et vous aurez besoin d’un ordinateur de bureau ou d’un ordinateur portable équipé en M.2 PCIe pour pouvoir l’utiliser. Notez que la différence entre un SATA SSD et un PCIe SSD n’est pas aussi remarquable que la différence entre un SATA SSD et un disque dur.

Pour qui ?

Acheter un disque SSD est une super manière de mettre à niveau presque n’importe quel ordinateur qui a entre 1 et 5 ans et qui est doté d’un disque dur traditionnel. Les SSD sont bien plus rapides que les disques durs, que ce soit au démarrage, dans le chargement des jeux, à l’ouverture et dans les changements d’applications ; de plus les SSD d’aujourd’hui sont plus gros, moins cher et plus rapide que les SSD d’avant. De manière générale, vous devriez en acheter un seulement si vous comptez garder votre ordinateur au moins une année de plus ou bien si vous savez que vous pourrez installer votre nouveau SSD sur votre prochain ordinateur. Il serait absurde de mettre à niveau un ordinateur que vous comptez in fine remplacer.

SI votre ordinateur a déjà un SSD, la seule vraie raison qui pourrait vous pousser à en prendre un différent, c’est parce que vous manquez de place sur le premier. Si votre disque est systématiquement plein à plus de 75 ou 80%, cela vaut la peine de réfléchir à un nouveau SSD, plus grand, car les SSD pleins sont plus lents et s’usent plus rapidement que les disques avec beaucoup d’espace libre. La majorité des gens ne verront pas la différence de vitesse entre deux SSD différents à moins qu’ils n’écrivent d’énormes fichiers chaque jour –comme l’édition de fichiers vidéo 4K, le travail avec d’importants tableurs et bases de données, ou encore la conception avec AutoCAD et autres logiciel de création 3D- et s’ils pratiquent ce genre d’activités, ils seront intéressés par les quelques secondes d’amélioration qu’ils peuvent obtenir. Peu importe le SSD que vous achetez, vous ne verrez probablement aucun décalage lorsque vous ouvrez des applications ou lancez des jeux.

Si vous avez un PC de bureau avec de la place pour plusieurs disques et que vous avez besoin de plus de 500GB de stockage, vous pouvez envisager d’utiliser notre choix en matière de SSD pour votre système d’exploitation et vos programmes et d’ajouter un disque dur traditionnel voire deux pour le stockage des autres données. Bien que les SSD soient bien moins chers qu’ils ont pu l’être auparavant, ils sont toujours moins économiques que les disques durs traditionnels pour les bibliothèques de musique et de vidéo qui se calculent en térabits.

Si votre ordinateur dispose déjà d’un SSD, la seule vraie raison d’en acheter un autre c’est parce que votre premier manque de place.

Passer à un SSD peut faire une énorme différence si vous aviez initialement un disque dur mécanique, et pour maximiser cet avantage vous devriez aussi mettre à niveau vos RAM si votre ordinateur n’a que 4GB ou moins. Pour la plupart des gens, 8GB de RAM est déjà beaucoup et devrait apporter une amélioration de la vitesse remarquable dans le cadre d’un usage quotidien ; Crucial dispose d’une page web pratique pour déterminer la quantité de mémoire dont votre ordinateur a besoin.

Les propriétaires de Mac doivent y réfléchir à deux fois avant de se mettre à niveau avec un SSD. Bien que vous puissiez mettre à niveau certains vieux MacBooks (majoritairement ceux d’avant 2013) avec des disques SATA standards, vous ne pouvez faire la même chose avec les nouveaux MacBooks et MacBooks Pro. Les ordinateurs portables de 2013, 2014, ou de 2015 supportent souvent de telles modifications, mais seulement avec des disques spécifiques et chers, produits par une poignée de fabricants. De ce fait, nous avons orienté ce guide majoritairement pour les propriétaires d’appareils non-Mac.

Ce que vous avez besoin de savoir à propos des SSD

SSD

De gauche à droite : un SSD SATA de 2.5 pouces, un SSD mSATA, un SSD M.2 SATA et un SSD M.2 PCIe. Vous pouvez distinguer les lecteurs SATA et PCIe M.2 par leurs connecteurs. Photo : Andrew Cunningham.

Si vous avez un ordinateur avec un disque dur mécanique, ce disque est certainement la partie la plus lente de votre système. Le reste de votre ordinateur doit attendre que l’information soit lue ou écrite par ce disque. Tout ce que vous faites et qui requiert d’accéder aux données du disque dur- comme démarrer ou éteindre, enregistrer ou charger des fichiers, lancer des applications ou démarrer un jeu, ou lire une vidéo- sera bien plus rapide avec un SSD.

A l’inverse des disques durs traditionnels, les disques SSD n’ont pas d’éléments mobiles, ce qui implique qu’ils sont moins sujets à des pannes mécaniques. Dans les faits, ils sont meilleurs que les disques durs standards pour presque chaque domaine. Ils utilisent bien moins d’énergie, dégagent bien moins de chaleur et ne vibrent pas. Les SSD SATA sont trois à quatre fois plus rapides que les disques durs standards lors des lectures et des écritures séquentielles : et les SSD PCI Express sont jusqu’à sept fois plus rapides que les modèles SATA.

Pour la même capacité de stockage, les SSD sont toujours plus chers que les disques mécaniques, et les plus gros disques durs peuvent contenir plus de données que les SSD les plus volumineux. Mais l’écart de prix entre les deux se réduit progressivement : en 2010, un SSD décent coûtait $3 par gigabit, et $1 par gigabit en 2012. En 2018, vous pouvez trouver un super SSD pour une somme allant de 25¢ à 35¢ par gigabit. De l’autre côté, un bon disque dur mécanique coûte moins de 5¢ par gigabit. De plus, les gens tendent à garder plus de données dans un stockage en cloud et moins sur leur ordinateur – vous n’avez donc peut être pas besoin d’autant d’espace de stockage qu’il y a quelques années.

Si vous avez un ordinateur avec un disque dur mécanique, ce disque est certainement la partie la plus lente de votre système.

Avant d’acheter, il est important de déterminer quel type de SSD correspond à votre ordinateur. Actuellement, vous pouvez trouver deux interfaces différentes pour le transfert de données (SATA et PCIe), deux protocoles de transfert différents (AHCI et NVMe), et quatre connecteurs physiques et facteurs de formes fréquents (SATA 2.5 pouces, mSATA, M.2 SATA et M.2 PCIe). Oui, c’est un peu compliqué.

Faisons une pause pour nous pencher sur toute cette terminologie :

Le terme SATA fait référence à la fois au type de connexion physique et au protocole de transfert d’information qu’il véhicule. Vous pouvez trouver le connecteur physique sur des disques durs de 3.5 pouces et 2.5 pouces, ainsi que sur de nombreux SSD. Si vous avez un ordinateur de bureau ou un plus gros ordinateur portable, il peut probablement accueillir un disque SATA de 2.5 pouces (vous aurez besoin d’un support de montage SSD entre 2.5 et 3.5 pouces si votre ordinateur ne peut contenir que des disques de 3.5 pouces). Les disques utilisant le protocole SATA ont aussi souvent des connecteurs physiques plus petits mSATA et M.2. Le standard courant SATA III peut transférer des données à un débit d’environ 600 MB/s, ce que peuvent atteindre les disques les plus récents. A moins que votre appareil n’ait un slot pour un M.2 PCIe ou un PCIe, vous ne pouvez avoir un SSD qui soit plus rapide.

Le PCI Express (PCIe) constitue une interface plus rapide qui est capable de mener des transferts de données à des débits allant jusqu’à 985 MB/s par « lane » (chemin, voie d’échange). La plupart des PCIe de SSD utilisent une interface à 2 ou 4 lanes, ce qui vous donne une bande passante entre 1970 MB/s pour 2 lanes et 3940MB/s pour 4 lanes. Cela représente des débits respectivement 3.3 fois et 6.5 fois plus rapides que le SATA. Les disques PCIe pour les nouvelles cartes mères de bureau et pour presque tous les ultrabooks sont des cartes M.2, bien que vous puissiez obtenir des adaptateurs PCIe standards pour les disques M.2 qui s’intégreront aux ordinateurs de bureau les plus récents. Les SSD M.2 PCIe tendent à consommer plus d’énergie que leurs homologues SATA, ce qui peut augmenter légèrement l’émission de chaleur et réduire l’autonomie de la batterie sur les notebooks.

Le M.2 est un type de connecteur physique utilisé pour les disques SSD SATA et les cartes PCI Express; Il est utilisé dans la plupart des ultrabooks et des ordinateurs portables haut de gamme. Les modules M.2 sont disponibles en plusieurs tailles, le modèle le plus fréquemment utilisé est le M.2 2280 (22 mm d’épaisseur et 80 mm de longueur). Il est également possible d’en repérer de plus courts, tels que le M.2 2242 ( même épaisseur de 22 mm et 42 mm de longueur). Les modules M.2 pour PCIe peuvent être disponibles en trois « types de connecteurs» qui servent à déterminer le nombre de voies des cartes PCIe utilisées par le module. Lorsque vous achetez un module M.2, il est important d’en vérifier la compatibilité avec votre dispositif, en vous assurant que le type d’interface, la taille et le connecteur soient bien corrects, toutefois ce n’est pas aussi difficile que cela puisse paraître. Presque tous les disques M.2 actuels montent le M 2280, la plupart des disques SSD SATA ont B&M Key ( deux encoches dans le connecteur), et les disques PCIe utilisent généralement key M (une encoche dans le connecteur).

Le NVMe est un nouveau protocole d’interface pour les périphériques de stockage PCIe, prenant la place du protocole classique AHCI utilisé par les SSD et les HDD au format classique. Conçu dès le départ pour fonctionner avec les SSD et d’autres mémoires flash, il améliore grandement les vitesses de lecture et d’écriture. La plupart des SSD PCIe utilisent désormais le protocole NVMe.

Les modules mSATA ont été utilisés dans de nombreux ultrabooks avant que le M.2 ne devienne d’usage commun. La plupart des ordinateurs portables de nouvelle génération utilisent le M.2, mais de nombreux ultrabooks avec des ports mSATA sont toujours en circulation, et les SSD mSATA de rechange sont encore disponibles (bien qu’ils deviennent rares). Les disques mSATA fonctionnent généralement comme leurs homologues SATA de 2,5 pouces et M.2.

Si vous avez un ordinateur portable, consultez le site Web de votre fabricant ou bien téléchargez les outils de mise à niveau de Crucial pour déterminer le type de module utilisé par votre ordinateur et quel type d’optimisation est possible. Sachez que certains ordinateurs portables – tels que les derniers MacBook Air et les modèles Pro, par exemple – utilisent des facteurs de forme de propriété qui peuvent rendre difficile ou impossible l’exécution d’une mise à niveau en autonomie.

De combien de giga-octets avez-vous besoin ?

À l’heure actuelle, la plupart des gens devraient se procurer une unité SSD de 500 Go, à moins de savoir déjà d’avoir besoin de plus. Si possible, ne prenez pas de SSD avec moins de 250 Go de stockage : les SSD avec une capacité de 128 Go ou même moins, ne laissent pas assez d’espace pour le logiciel opérationnel qui se rajoute aux besoins divers des utilisateurs et les deux disques de 128 Go et de 250 Go sont plus lents et bien moins rentables que ceux avec une capacité majeure. D’autre part, les disques de 1 To et de 2 To sont même un peu moins chers que les lecteurs de 500 Go, en prenant comme base, le prix par gigaoctet (et ils sont également souvent plus rapides)mais leurs prix de 260 $, et plus aussi, ne valent pas la valeur de l’investissement, sauf si vous savez que vos besoins nécessitent d’une capacité de stockage majeure de 500 Go.

Si vous achetez un nouvel ordinateur fourni par Dell, HP, ou Lenovo, vous pourriez avoir la possibilité d’économiser de l’argent en commandant un ordinateur muni d’un SSD plus petit ou d’ un HDD mécanique et en le remplaçant vous-mêmes, par la suite, avec un SSD de plus grande capacité. Toutefois, soyez prudents : certains fabricants d’ordinateurs portables tendent à compliquer l’opération de mise à niveau du disque, soit en le soudant à la carte- mère, soit en exigeant une opération complexe d’annulation de la garantie, en cas de démontage pour accéder au SSD. Assurez-vous donc, avant de choisir cette option que votre nouvel ordinateur portable soit facilement accessible, pour toute opération de mise à niveau.

À l’heure actuelle, la plupart des gens devraient se procurer une unité SSD de 500 Go. Les disques plus petits sont plus lents et leur prix par gigaoctet est plus élevé, tandis que les disques plus grands coûtent plus cher de ce que la plupart des gens dépenseraient pour mettre à niveau un vieil ordinateur.

Les disques avec des capacités plus grandes ont également tendance à être plus rapides. C’est parce qu’une grande partie de l’avantage de vitesse d’un SSD vient du facteur de parallélisme. En écrivant pour AnandTech déjà en 2014, Kristian Vättö avait expliqué: «une seule matrice NAND n’est pas très rapide, mais lorsque vous en mettez une douzaine ou plus d’entre elles en parallèle, la prestation augmente. Si votre lecteur a moins de modules de ce que votre contrôleur peut écrire en une fois (c’est-à-dire, si sa capacité est inférieure), il n’ira pas aussi vite de ce qu’il devrait. Bien que les SSD de 500 Go ne soient pas mauvais, les SSD d’aujourd’hui, avec des lecteurs de 1 To ou de 2 To, vous permettront d’obtenir de meilleurs résultats en termes de prestation de vitesse.

Comment nous avons fait notre choix

SSDPour la dernière mise à jour de ce guide, nous avons passé presque 4 heures à rechercher 8 nouveaux disques sortis depuis notre précédente mise à jour en aout 2017. A partir de là, nous avons vérifié les listes d’Amazon et les critiques des utilisateurs pour tous les disques, écartant des modèles plus anciens, des disques ne disposant pas de capacités de 500GB (ou plus), et les modèles avec des critiques particulièrement mauvaises. Puis, nous avons consulté les revues des sites dont nous apprécions la qualité des tests sur les disques SSD- notamment Tom’s Hardware, mais aussi le site anglais AnandTech, The SSD Review, StorageReview.com, The Tech Report, et quelques autres dont nous avons étudié minutieusement les avis et critiques.

Après avoir sélectionné 12 disques, nous avons utilisé les revues de sources tierces en lesquelles nous avons confiance ainsi que les informations sur les produits fournies par les fabricants pour comparer les disques en se basant sur les critères suivants :

  • Un prix correct : les SSD les plus chers sont souvent meilleurs, mais vous ne voulez certainement pas payer plus cher pour obtenir une performance ou des fonctionnalités supplémentaires que vous ne remarquerez ou n’utiliserez sans doute pas.
  • Une bonne performance : Après tout, la vitesse est l’argument premier qui motive l’achat d’un SSD ! Nous avons examiné les différents avis pour nous assurer que les disques atteignaient les performances annoncées par les vendeurs et que ces performances se maintenaient à l’usage et au fil du temps.
  • Une capacité de ou avoisinant les 500GB, ce qui représente normalement un mélange équilibré de qualité, de vitesse et de capacité. Bien que les disques d’1 TB offrent généralement de meilleures performances et reviennent un peu moins cher par gigabits que les disques de 500GB, c’est toujours beaucoup pour la majorité des consommateurs qui utilisent aussi le stockage en cloud.
  • Pour les disques SATA, les deux versions M.2 et 2.5 pouces pour une compatibilité maximum pour les différents types de systèmes. Nous les avons préférées à la version mSATA plus ancienne qui devient de plus en plus rare et qui n’était donc pas notre priorité.
  • Une garantie décente : le standard est une garantie de trois ans, mais les disques de la gamme haute bénéficient souvent de garanties de 5 voire même 10 ans, ce qui leur permet de se distinguer.
  • Résistance, longévité : Vous ne pouvez écrire sur les cellules de mémoire flash qu’un certain nombre de fois avant qu’elles ne s’usent. Bien que la majorité des gens n’atteindront jamais cette limite d’utilisation, la durabilité d’un disque reste un plus.

Nous avons aussi pris en compte certains points qui ne sont pas nécessaires à tous mais qu’il peut être intéressant d’avoir sur un disque :

  • Un support natif pour l’accélération du chiffrement du disque n’est pas une nécessité pour tous, mais tous nos choix l’incluent. Cette fonctionnalité est particulièrement importante pour les entreprises avec des impératifs spécifiques en termes de protection des données, mais cela peut aussi être agréable pour l’utilisateur concerné par la protection de ses informations. Les disques avec un support natif pour le chiffrement peuvent permettre d’alléger le travail de cryptage et de décryptage de données de votre processeur, économisant ainsi de l’énergie et améliorant les vitesses.
  • De nombreux SSD incluent un logiciel gratuit de migration des données, ce qui est un excellent point supplémentaire si vous voulez mettre votre ordinateur à niveau sans avoir à transférer manuellement vos fichiers et autres paramètres, parfois volumineux.

Notre choix: Crucial MX500

Crucial MX500- Le meilleur SSD

SSD

Le Crucial MX500 a un prix abordable, fonctionne bien, dispose d’une garantie de 5 ans et est conçu par une entreprise bien établie et avec un bon bilan.

Si nous avions prévu d’améliorer un ordinateur portable ou bien d’acheter le disque principal pour un ordinateur de bureau, nous opterions pour le Crucial MX500 avec 500 GB de capacité (disponible en versions 2.5 pouces et M.2 SATA). Il s’agit de l’un des SSD de grand nom les plus abordables, suffisamment rapide et avec une capacité suffisante pour la majorité des gens, offrant à la fois des fonctionnalités utiles telles que le support de chiffrement matériel et une garantie de 5 ans. Quelques disques SATA (y compris notre second choix : le 860 Evo de Samsung) sont un peu plus rapides et consomment un peu moins d’énergie que le MX500, mais actuellement, aucun SSD n’offre une combinaison aussi excellente entre vitesse et fonctionnalités, pour ce prix.

Vous ne remarquerez pas de différence de vitesse entre le MX500 et d’autres disques SATA bien plus onéreux qui sont en service. Les comparatifs de disques faits par les critiques de AnandTech et Tom’s Hardware révèlent que le MX500 est sporadiquement 10 à 20 pourcent plus lent dans certains tests donnés, comparé aux disques 860 Evo de Samsung, mais sa performance globale est meilleure que celle du reste de la compétition et proche des limites de l’interface SATA. Par rapport au MX300 qui date de la génération précédente, le MX500 offre une meilleure performance lorsque le disque est rempli ou presque rempli, un des principaux défauts du MX300.

Quelques disques SATA sont un peu plus rapides et consomment un peu moins d’énergie que le MX500, mais actuellement, aucun SSD n’offre une combinaison aussi excellente entre vitesse et caractéristiques techniques, pour ce prix.

Dans une revue de la version 1 TB du MX500, Billy Tallis de AnandTech écrit : « Il n’est pas dans le top de tous les comparatifs, mais pour la majorité des utilisateurs, il n’y a pas besoin de payer plus cher pour un disque Samsung. » Dans une revue de la version à 500 GB, Tallis explique que bien que celle-ci soit plus lente que la version à 1 TB, elle offre tout de même moins de lacunes et est « facile à recommander ».

Crucial propose le MX500 dans une gamme typique de capacités : le disque SATA de 2.5 pouces est disponible en versions 250 GB, 500 GB, 1 TB et 2 TB, tandis que le disque M.2 SATA se décline en versions 250 GB, 500 GB et 1 TB. Crucial ne propose pas de version mSATA du MX500, c’est pourquoi si vous utilisez un ultrabook plus ancien qui nécessiterait un tel disque, jetez plutôt un œil à notre second choix.

La garantie limitée du MX500 à 500 GB s’étend sur cinq ans ou 180 téraoctets écrits (TOE), peu importe ce qui arrive en premier. Cette protection n’est pas aussi bonne que celle de Samsung avec ses cinq ans et ses 300 TOE pour la version à 500 GB du 860 Evo, néanmoins, vous aurez besoin de remplir le MX500 entièrement une fois tous les 10 jours pour que ce disque ne s’use à peine en moins de cinq ans. Les gens n’utilisent tout simplement pas leur ordinateur de cette façon (et dans tous les cas, ceux qui le font seraient mieux servis par notre choix de mise à jour Speed Boost).

Le MX500 prend en charge l’accélération d’écriture native (ce que l’on ne trouve pas dans la plupart des SSD de son prix, y compris le WD Blue 3D NAND, le SanDisk Ultra 3D, et le BX300 de Crucial même) et se présente avec une licence (Windows seulement) pour le logiciel de migration de données Acronis True Image si vous avez besoin d’aide pour transférer vos données depuis votre ancien disque. Le logiciel Crucial Storage Executive (toujours pour Windows) se révèle utile si vous souhaitez surveiller la santé de votre disque ou installer des mises à jour firmware. Crucial inclut également un boîtier externe (de 7.5 mm à 9 mm) avec la version 2.5 pouces du MX500, afin qu’il soit bien ajusté dans les ordinateurs portables moins récents conçus pour accueillir des disques durs plus épais.

Imparfaits mais pas rédhibitoires

Les tests effectués par AnandTech ont montré que le MX500 utilisait un peu plus d’énergie que la plupart des autres disques. Ce n’est pas un gros problème – votre processeur, votre carte graphique et votre écran ont bien plus d’impact sur votre consommation d’énergie que votre SSD- mais il est vrai qu’utiliser le MX500 sur un ordinateur portable peut vous coûter quelques minutes en moins sur l’autonomie de la batterie.

Deuxième place : Samsung 860 Evo

SSD

Samsung 860 Evo- Un peu mieux mais plus cher

SSDLe 860 Evo est un peu plus rapide et devrait durer plus longtemps que notre choix premier, mais à moins que vous ayez réellement besoin de résistance ou d’un disque mSATA, vous devriez attendre que le prix baisse.

Le 860 Evo de Samsung est aussi bon voire meilleur que le Crucial MX500 à presque tous les niveaux : il est un peu plus rapide, il consomme moins d’énergie, il a une plus grande longévité, il est disponible avec les versions 2.5 pouces, mSATA et M.2 qui bénéficient de la même garantie de 5 ans et d’un support de chiffrement. C’est aussi votre meilleure option si vous avez besoin d’un SSD mSATA. Mais à l’heure où nous écrivons, il est plus cher que le MX500, toutes capacités confondues, et particulièrement pour le 1TB et le 2TB. La plupart des gens ne remarqueront pas les différences entre le 860 Evo et le MX500, et ceux qui auraient besoin de quelque chose de plus rapide ou de plus résistant devraient se tourner vers un SSD PCI Express comme notre choix de mise à niveau: Samsung 960 Evo. Si les deux disques avaient un prix similaire ou approchant, nous aurions choisi le 860 Evo, mais la majorité n’a pas besoin de dépenser plus que ce que coûte le MX500.

Le 860 Evo remplace le 850 Evo, qui était notre choix premier de SSD durant 3 ans. Ce disque était déjà près des limites de l’interface SATA, et la performance du 860 Evo est globalement similaire- c’est-à-dire, très bonne. Selon Billy Tallis d’AnandTech, « Les améliorations sont palpables, si habituellement elles sont imperceptibles. » Dans certains tests individuels, le 860 Evo est entre 10 et 20% plus rapide que le Crucial MX500, et sa consommation d’énergie est légèrement plus basse, mais la plupart des utilisateurs ne remarqueront pas la différence entre les deux dans le cadre d’un usage quotidien.

SSD

La version M.2 du Samsung 860 Evo. Il est aussi disponible en versions SATA 2.5 pouces et mSATA.

Vous pouvez trouver une version du 860 Evo pour plus d’ordinateurs que pour le MX500, car Samsung vend une version mSATA ainsi que des versions SATA 2.5 pouces et M.2 SATA. Le disque 2.5 pouces est disponible dans des capacités de 250GB, 500GB, 1TB, 2TB et 4TB. Les disques M.2 et mSATA incluent tous les deux des capacités de 250GB, 500GB et 1TB, mais la version M.2 s’arrête à 2TB et la version mSATA atteint son maximum avec 1TB.

La garantie limitée de Samsung couvre le disque pour 5 ans ou 300 térabits écrits (TBW), peu importe lequel arrive en premier. C’est plus que les 5 ans de Crucial et la garantie couvrant 180 TBW pour le MX500. La majorité des utilisateurs se suffiront de la limite moindre offerte par Crucial, mais si vous éditez ou enregistrez d’énormes fichiers vidéo ou des bases de données chaque jour et que vous ne pouvez pas passer à un disque PCI Express plus rapide, la longévité supplémentaire du 860 Evo vaudra le coût de payer plus.

Comme le MX500, le 860 Evo supporte l’accélération de chiffrement du disque, une fonctionnalité de sécurité bien pratique dont manquent souvent les SSD moins chers. Samsung propose aussi des outils logiciels pour Windows : une application de migration de données qui vous aide à copier des données depuis des disques anciens, et le logiciel Samsung Magician pour vous aider à tout gérer, de la vérification du disque aux ajustements de performance en passant par les mises à jour de micro logiciels.

Notre choix de mise à niveau : Samsung 960 Evo

Samsung 960 Evo – Une plus grande performance, un prix plus élevé

SSD

Le PCIe Samsung 960 Evo est bien plus rapide que n’importe quel autre disque SATA, mais il coûte plus cher et ne fonctionnera qu’avec les tout derniers PC haut de gamme, écartant ainsi bon nombre d’acheteurs potentiels.

Les propriétaires d’ordinateurs portables récents ou de cartes mères pour ordinateurs de bureau qui ont vraiment besoin de plus vitesse devraient acheter le 960 Evo de Samsung. Ce modèle combine une performance significativement plus rapide que le SATA à l’excellente réputation des mémoires flash et des contrôleurs de SSD de chez Samsung, ainsi qu’à un support de chiffrement matériel dont manquent beaucoup d’autres disques M.2 PCIe. Le plus gros désavantage réside dans la garantie standard de 3 ans, 2 ans de moins que la garantie offerte par le 860 Evo.

Le 960 Evo réussit à fonctionner quelque part entre 2 et 4 fois plus vite que n’importe quel SATA SSD dans la plupart des tâches et à coûter moins cher que le 960 Pro (notre précédent choix de mise à niveau) pour les mêmes capacités. Mais il est plus cher que notre choix principal, le Crucial MX500 : au moment où nous écrivons, vous devrez payer environ 50 euros de plus pour un 960 Evo de 500GB et presque 120 euros de plus pour une version 1TB. Les gens ne remarqueront sans doute pas la différence entre un disque M.2 PCIe et un disque SATA dans la plupart des tâches – la différence entre deux SSD décents n’est pas aussi remarquable que l’écart entre un disque SSD et un disque dur traditionnel- mais si vous avez un système récent et haut de gamme et que vous éditez des vidéos et des photos, le 960 Evo peut valoir le coût supplémentaire si vous voulez gagner du temps dans les chargements.

Les critiques du domaine apprécient l’équilibre entre prix et performance du 960 Evo, mais reconnaissent que le 960 Pro est globalement le disque le plus rapide. Dans une revue, Billy Tallis d’AnandTech fait l’éloge de la version 1TB du disque pour la constance de sa performance dans le temps et ses vitesses en comparaison des modèles concurrents de chez Toshiba, Intel et Plextor. Steven Walton de chez Techspot déclare que les versions de 500GB et d’1TB sont « incroyables » et présentent « un rapport prix/performance inégalé ». Chris Ramseyer de Tom Hardware est plus mesuré dans sa revue du disque et recommande d’éviter la version 250GB car elle n’atteint pas les performances des versions avec des capacités plus hautes ; pour autant, la version 1TB a quand même gagné le prix de Recommandation de la rédaction et Ramseyer a écrit que la version 500GB est « fiable et fournit une garantie correcte à un prix acceptable ».

La concurrence

Les disques SSD SATA et M.2 SATA

Il existe des tas et des tas de SSD SATA 2.5 pouces sur le marché, et puisque seulement une poignée d’entreprises fabriquent leurs propres mémoires flash et/ou leurs contrôleurs de disques, à savoir Samsung et Micro (la maison mère de Crucial), la plupart des disques ont du mal à se démarquer du reste de la mêlée. La plupart sont bons, et si vous faites une affaire en achetant un parmi les nombreux choix, il y a de fortes chances qu’il vous convienne. Mais au vu des prix actuels, il y a peu de raison de les préférer plutôt que les choix que nous vous avons présentés. Nous avons listé quelques produits intéressants, passant outre les disques qui semblaient bientôt en rupture de stock ou sur le point de disparaitre.

Le 850 Evo de Samsung est tout de même un super disque, et si vous pouvez le trouver pour moins de $140, vous devriez l’acheter. Au moment où nous écrivons, la version 2.5 pouces est généralement moins chère que le 860 Evo qui l’a remplacé, bien que les vitesses des deux modèles soient très comparables et qu’ils bénéficient tout deux de la même garantie de 5 ans. Il a aussi un rapport d’endurance de 150 TBW, ce qui est proche de celui du MX500, ainsi que le support de chiffrement matériel et toutes les supers fonctionnalités logicielles pour SSD de Samsung. Mais il est devenu difficile de le trouver (particulièrement dans les capacités hautes ou dans ses versions M.2 ou mSATA), et les prix deviennent variables. Le 850 Evo était notre premier choix pendant 3 ans, mais il semble sur le point de disparaitre.

Le 850 Evo de Samsung est tout de même un super disque, et si vous pouvez le trouver pour moins de $140, vous devriez l’acheter.

Le Blue 3D NAND de WD et l’Ultra 3D de SanDisk sont des disques identiques – la seule différence est l’étiquette sur le disque et le fait que le Blue de WD inclut une version M.2 alors que le SanDisk est seulement disponible en version SATA 2.5 pouces. Les deux ont de bonnes critiques, sont des SSD SATA suffisamment bons avec de solides performances, et les deux sont disponibles pour un prix proche de celui du Crucial MX500. Mais le fait qu’ils ne disposent pas d’un support de chiffrement matériel et leur garantie, plus courte, de 3 ans, font du MX500 un meilleur choix.

Les 850 Pro et le nouveau 860 Pro de Samsung sont tous les deux des disques haut de gamme avec une grande endurance et de bonnes garanties (bien que le 860 Pro n’a qu’une garantie de 5 ans alors que le 850 Pro a une garantie de 10 ans), mais à ce niveau là, les personnes qui recherchent un SSD plus rapide, meilleur que ceux de notre sélection, devraient se tourner vers des disques PCI Express et non des modèles SATA. Les disques tels que le Crucial MX500 et le Samsung 860 Evo sont clairement moins chers mais pas tous beaucoup plus lents. De plus, aucun Pro n’est disponible en version M.2 ou mSATA.

Le BX300 de Crucial est un des SSD les moins chers de l’entreprise. Il est plus performant que le BX200 plus ancien, mais il ne dispose pas du support de chiffrement matériel, n’est pas disponible en version 1TB ou M.2, et (étrangement) est vendu à un prix proche du MX500 qui lui est supérieur.

L’Ultimate SU800 d’Adata et l’Ultra II de SanDisk sont suffisamment bons et facilement trouvables, mais ils sont souvent plus lents que notre sélection, ont des garanties plus courtes de 3 ans et n’ont pas de support de chiffrement. Ils peuvent être intéressants si leur prix descend ou si vous les trouvez moins chers lors d’une promotion.

L’OCZ TR200 de Toshiba a deux modèles sur sa page produit, une version 500GB (480GB) et une version 1TB (960GB), mais seule la version 240GB est disponible immédiatement à l’achat.

Les SSD PCIe NVMe

La plupart des meilleurs disques PCIe NVMe fonctionnent à peu près au même niveau (ou en dessous) que celui du 960 Evo de Samsung. La majorité des personnes intéressées par ce type de disque devrait s’en tenir au 960 Evo, mais les quelques alternatives disponibles peuvent valoir le coup d’œil si vous avez des besoins spécifiques.

Le 760p d’Intel est généralement un peu moins cher que le 960 Evo, et bien qu’il ne soit pas aussi rapide que le disque de Samsung, il est clairement meilleur que n’importe quel SSD SATA et représente une énorme amélioration comparé aux précédentes générations Intel 600p. Intel offre une garantie de 5 ans et un support de cryptage du disque, et ce modèle est un des très rares disques PCIe disponibles en version 128GB pour les personnes qui veulent juste un disque rapide, peu cher pour leur système d’exploitation et quelques applications. Mais le 760p est actuellement difficile à trouver ; sa capacité maximum est de 512GB, et le disque de Samsung offre une meilleure performance pour seulement $30 de plus. Les choses pourraient changer si Intel peut garder ce disque systématiquement en stock, mais pour l’instant, le 960 Evo est le meilleur disque PCIe NVMe pour la grande majorité des utilisateurs.

Le 960 Pro de Samsung, notre précédent choix de mise à jour, est onéreux et exagéré pour beaucoup de professionnels, mais si vous voulez absolument le meilleur et le plus rapide qui existe, il reste en haut de la pile. Le 960 Pro utilise une mémoire flash à cellule multi-niveaux (MLC ou MultiLevel Cell) et ne recourt pas au TurboWrite ni aux caches Dynamic Write Acceleration pour la vitesse, ainsi il offre une performance plus rapide et constante si vous écrivez des tonnes de données en une fois. Mais vous paierez tout de même bien plus pour un disque MLC : au moment où nous écrivons, un 960 Pro de 512 GB coûte 70$ de plus qu’un 960 Evo de 512 GB et un Pro de 1 TB est 160$ plus cher qu’un Evo correspondant. Cependant, si la rapidité, la résistance supplémentaire et les cinq ans de garantie en valent le prix pour vous, le 960 Pro reste une option.

D’autres disques tombent dans la catégorie bon-mais-pas-excellent : aucun d’eux n’est mauvais, mais il n’y a pas énormément de raisons pour les choisir au 960 Evo. Le Western Digital Black est moins cher que le 960 Evo et possède cinq ans de garantie, mais il est plus lent que le disque de Samsung et ne dispose pas de prise en charge du chiffrement matériel. Le Patriot Hellfire, le Toshiba OCZ RD400 et le Plextor M8Pe sont des disques convenables, mais ils tournent tous autour du prix du 960 Evo et offrent une performance similaire mais pas de chiffrement du disque.

Article similaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *