Les Meilleurs Protocoles VPN : OpenVPN vs PPTP vs L2TP vs d’autres

Un VPN vous aidera à protéger votre vie privée et vos données lorsque vous surfez sur internet, mais en plus de choisir le meilleur VPN, vous aurez également besoin du protocole VPN le plus adapté à vos besoins.

Le protocole VPN va influer sur la manière dont votre VPN va protéger vos transferts de données. Il existe de nombreux protocoles différents basés sur des systèmes d’exploitation, des plateformes, des performances et bien d’autres critères.

Dans cet article, nous explorons les protocoles VPN les plus populaires afin que vous puissiez sélectionner celui qui est le plus adapté pour vous.

Voici un résumé rapide des sept plus gros protocoles VPN actuels :

1. OpenVPN – Recommandé, le plus populaire

OpenVPN est le protocole VPN que vous voudrez utiliser. Il est le choix le plus recommandé par les fournisseurs de service VPN à l’heure actuelle. C’est en quelques sortes un incontournable. Même s’il s’agit de l’un des protocoles VPN les plus récents, sa flexibilité et sa sécurité ont fait de lui l’un des protocoles les plus utilisés.

Il se repose sur des technologies open source comme la bibliothèque de cryptage OpenSSL et les protocoles SSL V3/TLS V1. La nature open source d’OpenVPN signifie que la technologie est entretenue, mise à jour et inspectée par une communauté d’adeptes.

Lorsque le trafic passe par une connexion OpenVPN, il est difficile de faire la différence entre une connexion HTTPS et SSL. Sa capacité à se cacher en pleine lumière le rend moins vulnérable au piratage et plus difficile à bloquer.

En outre, il est pris en charge par n’importe quel port, car il utilise les deux protocoles UDP et TCP, ce qui signifie qu’il n’a aucun mal à contourner les pare-feux. Si vous recherchez la rapidité, alors, le port UDP sera le plus efficace.

En matière de sécurité, il est doté d’une variété de méthodes et de protocoles comme l’authentification OpenSLL et HMAC ainsi que des clés partagées. Pour aller plus loin avec les normes de sécurité, il est souvent associé au chiffrement AES. Les autres protocoles VPN ont été la cible de piratage de la NSA et d’autres personnes, mais jusqu’à présent, OpenVPN est parvenu à rester hors de leur portée.

Les algorithmes de cryptage supplémentaires qu’il prend en charge sont les suivants :

  • 3DES
  • AES
  • Camellia
  • Blowfish
  • CAST-128

Il est recommandé d’utiliser le chiffrement AES si la sécurité est votre priorité. Il s’agit de la référence absolue qui n’a aucune faiblesse connue pour l’instant. Sa taille de bloc à 128 bits offre également des capacités solides en matière de gestion de gros fichiers, sans pour autant réduire la performance.

OpenVPN n’est cependant pas sans défauts :

Vous devrez tout de même installer une application tierce pour utilise ce type de connexion. Il n’est toujours pas pris en charge par certaines plateformes, même si la plupart des fournisseurs de logiciels tiers comme Android et iOs sont pris en charge.

Paramétrer OpenVPN par vous-même peut se révéler compliquer, tout particulièrement si vous le comparez à PPTP ou L2TP. Cependant, la plupart des clients VNP offrent un paramétrage personnalisé, ce qui vous permet de contourner les difficultés techniques.

Si vous souhaitez paramétrer OpenVPN par vous-même, le niveau élevé nécessaire en matière de configuration peut vous porter préjudice, car vous risquez d’être moins bien protégé si vous ne le paramétrez pas correctement.

En outre, vous pouvez même utiliser OpenVPN pour vous connecter à l’Apple iOS mobile. Accueillez une connexion mobile privée et cryptée.

Les avantages d'OpenVPN:
  • Le protocole peut contourner presque tous les pare-feux
  • Il est open source et approuvé par les parties tierces
  • Il profite d’un niveau de sécurité très élevé
  • Il utilise plusieurs méthodes de cryptage
  • Il peut être configuré et personnalisé selon vos préférences
  • Il peut contourner les pare-feux
  • Il prend en charge une variété d’algorithmes de cryptage
Les inconvénients d'OpenVPN:
  • Le paramétrage peut être technique
  • Il a besoin d’un logiciel tiers pour fonctionner
  • L’assistance et les fonctionnalités bureau sont solides, mais les équivalents mobiles sont un peu à la traîne

2. PPTP

Pensez aux normes de sécurité à l’époque de l’internet de 1995. Existaient-elles seulement ? Eh bien, c’est à ce moment que PPTP est devenu un protocole VPN. Il a été développé par un groupe fondé par Microsoft et il s’agissait de la norme pour les connexions VPN à l’époque des connexions téléphoniques.

PPTP, ou protocole de tunnel point à point, a aujourd’hui plus de 20 ans. Et malgré son âge, il s’agit toujours de la norme utilisée pour les VPNs internes des entreprises. C’est un choix populaire puisqu’il est déjà installé sur la plupart des appareils et des plateformes, facile à installer, efficace et qu’il ne nécessite aucun logiciel supplémentaire. Pour établir une connexion sécurisée, tout ce dont vous avez besoin est d’un nom d’utilisateur et de l’adresse du serveur.

Par exemple, les entreprises aux bâtiments dotés d’une vieille infrastructure qui ont besoin de sécuriser leurs données en interne peuvent utiliser ce type de connexion. De même pour les utilisateurs qui utilisent une vieille version de Windows. Si c’est tout ce que vous avez, c’est déjà mieux que rien.

Lors de sa première apparition sur le marché aux côtés de Windows 95, il avait plusieurs faiblesses qui étaient utilisées. Aujourd’hui, ses protocoles de cryptage ont été mis à jour pour une clé de cryptage à 128 bits, ce qui n’est pas rien, mais si la sécurité est votre priorité, il y a moyen de faire mieux. Même Microsoft recommande aux utilisateurs recherchant des normes de sécurités plus élevées d’utiliser SSTP ou L2TP.

Quand bien même, ce faible niveau de cryptage permet de réaliser l’un des protocoles VPN les plus rapides.

Il également connu pour être facilement décrypté et piraté par la NSA et d’autres agences de renseignements. Ce décryptage a d’ailleurs eu lieu à une époque où les experts pensaient que le PPTP était sûr.

Aujourd’hui, PPTP est en général utilisé pour ses performances élevées et sa stabilité. Pensez notamment à l’accès à du contenu restreint en fonction de l’emplacement géographique, ou à Netflix. En général, il s’agit d’un vieux protocole VPN dépassé, mais il sert toujours pour de petits objectifs, pour les utilisateurs dont la sécurité n’est pas un problème.

Les avantages du PPTP:
  • Il est très rapide
  • Il est déjà intégré à la plupart des plateformes
  • Il se configure et se paramètre facilement
Les inconvénients de PPTP:
  • Il présente des failles de sécurité (c’est l’un des protocoles VPN les moins sûrs)
  • Il a été compromis par la NSA
  • Il peut être bloqué par les pare-feux

3. L2TP/IPsec

L2TP est un protocole VPN qui ne propose aucun cryptage ni protection contre le trafic qui passe par la connexion. C’est pour cette raison qu’il est en général associé à IPsec, un protocole de cryptage.

Il s’agit d’une extension du protocole PPTP et utilise un procédé appelé double encapsulation (ce qui explique sa popularité d’origine). La première encapsulation établit une connexion PPP et la seconde contient le cryptage IPsec.

Il prend en charge les algorithmes de cryptage AES-256 qui sont parmi les plus sûrs. Cependant, plus les protocoles de cryptage que vous utilisez sont forts, plus cela ralentira votre performance.

Ce protocole est intégré dans la plupart des systèmes d’exploitation des ordinateurs de bureau et des appareils mobiles, il est donc facile de le mettre en œuvre. Par contre, il ne peut utiliser que le port UDP 500 pour établir une connexion, ce que les pare-feux NAT peuvent facilement bloquer. Une configuration supplémentaire est donc nécessaire si vous comptez utiliser ce protocole derrière un pare-feu.

L’avantage de ce style de connexion est que cela empêche un accès aux données pendant le transfert entre l’émetteur et le récepteur. Il permet donc de prévenir toute tentative de piratage de la part d’un tiers.

Le cryptage IPsec est sûr. Pourtant, Edward Snowden et John Gilmore, un membre fondateur d’EFF, suggèrent tous deux que ce protocole a été délibérément affaibli par la NSA.

La connexion est plus lente, car le trafic doit d’abord être converti en L2TP, en plus de la couche supplémentaire de cryptage. Il ne s’agit pas d’une solution aussi efficace qu’OpenVPN, mais elle est facile à mettre en place.

Les avantages de L2TP/IPsec:
  • Il est disponible sur presque tous les appareils et les systèmes d’exploitation
  • Il est facile à installer
  • Il est doté de hauts niveaux de sécurité (bien qu’affaiblis)
  • Il prend en charge le multithreading pour une performance améliorée
Les inconvénients de L2TP/IPsec:
  • Il peut être bloqué par les pare-feux
  • La NSA aurait affaibli le protocole, ce qui le rend moins sûr
  • Il n’est pas le plus rapide, à cause de sa double encapsulation

4. SoftEther

SoftEther est un logiciel open source à protocoles VPN multiples. Ce qui a commencé comme un projet académique de l’Université de Tsukuba est devenu une technologie VPN utilisée par des millions de personnes dans le monde.

Ce qui explique le mieux la croissance de sa popularité est que, d’une part, il est gratuit et fonctionne sur les systèmes d’exploitation Windows, Mac, Linux, Android, FreeBSD et Solaris et d’autre part, il prend en charge de nombreux protocoles différents comme OpenVPN, EtherIP, SSTP, L2TP/IPsec et bien d’autres.

En bref, vous pouvez le paramétrer en fonction du votre système d’exploitation de votre choix et du protocole VPN que vous préférez. Cette flexibilité sans précédent et la prise en charge sur de multiples plateformes expliquent son incroyable croissance.

Il utilise un cryptage AES 256 bits qui est l’une des formes de cryptage les plus sûres à l’heure actuelle.

Grâce à SoftEther, vous profitez d’un VPN rapide et flexible qui utilise les derniers protocoles de cryptage. Il est récent, il ne profite donc pas de l’héritage d’OpenVPN, mais il s’agit d’une variante prometteuse. Il vous offre une belle alliance entre performance et sécurité.

C’est le titre de la boite
  • Il prend en charge une multitude de systèmes d’exploitation d’ordinateurs et d’appareils mobiles
  • Il est entièrement open source
  • Il peut contourner presque tous les pare-feux
  • Il est rapide et ne fait aucun compromis en matière de sécurité
Les inconvénients de SoftEther:
  • Il est plutôt récent
  • Il ne prend pas en charge les systèmes d’exploitation natifs
  • De nombreux VPN existants ne l’offrent pas encore

5. WireGuard

WireGuard est un protocole VPN innovant et à la pointe qui a été développé pour optimiser les performances. Il est petit, ce qui en fait un projet plus léger en termes de code. Les développeurs peuvent l’intégrer plus facilement grâce à son code de base plus simple.

L’objectif de ce projet est de créer une variante plus légère, plus rapide et plus fine d’IPsec. Il est d’abord sorti sur Linux, mais il se tourne à présent vers une compatibilité multiplateforme et il peut être déployé sur toute une variété de diffusions différentes.

WireGuard brille pas sa simplicité.

Il ne prend en charge qu’une seule suite cryptographique qui lui permet de rester simple et de mener à moins de failles de sécurité. Le choix d’algorithme est également incroyablement simple, ce qui permet de réduire les bugs de sécurité, aujourd’hui, mais aussi dans le futur.

En revanche, il ne faut pas oublier que WireGuard n’est pas encore complet. Il s’agit encore d’un travail en cours qui se rapproche d’une sortie stable.

Les premiers signes tendent à indiquer qu’il s’agira d’un protocole VPN très utilisé, rapide et efficace. Si vous souhaitez l’utiliser, n’oubliez pas qu’il a peut-être ses failles de sécurités et qu’il ne sera peut-être pas aussi sûr que d’autres protocoles VPN stables présentés dans cette liste.

C’est le titre de la boite
  • Il est simple et léger
  • Il est rapide et sûr
  • Il opte pour une approche minimaliste d’un protocole VPN
  • Il a le potentiel de devenir le VPN du futur
Les inconvénients de WireGuard:
  • Il n’a pas encore de version définitive stable
  • Seuls les utilisateurs techniques de Linux peuvent le mettre en place
  • Il n’est pas aussi flexible que les autres protocoles VPN

6. SSTP

SSTP a été conçu pour Windows et introduit avec Windows Vista. Il est toujours considéré comme une exclusivité Windows, même s’il prend en charge d’autres systèmes d’exploitation. Depuis sa sortie et son intégration dans Windows, il s’est avéré être un protocole VPN stable.

Il prend en charge d’autres systèmes tels que Linux, SEIL et RouterOS, mais ce n’est pas très connu.

Il est généralement configuré avec un cryptage AES. Il est donc très sûr et représente une meilleure option que le protocole PPTP. Il utilise également une connexion SSL v3 (à l’instar d’OpenVPN), ce qui permet de prévenir tout problème et blocage de la part d’un pare-feu NAT.

Le protocole SSTP utilise une méthode d’authentification similaire à une connexion SSL/TLS. Afin que tout trafic ou donnée soit transmis, les deux extrémités de la connexion doivent être authentifiées par une clé secrète. Cela permet de créer une connexion incroyablement sûre.

Cependant, SSTP est encore aujourd’hui la propriété de Microsoft, qui assure également sa maintenance. Même si aucune faille de sécurité n’a été rapportée, Microsoft est connu pour collaborer avec la NSA. Même si cela n’a pas été prouvé, on pourrait imaginer que des portes dérobées aient été implémentées.

En général, SSTP propose une connexion similaire à celle d’OpenVPN, mais plus orienté Windows. Il est plus sûr qu’une connexion L2TP et il est bien meilleur que PPTP.

C’est le titre de la boite
  • Il peut contourner presque tous les pare-feux
  • Il profite d’un niveau de sécurité élevé
  • Il est intégré à Windows et profite de l’assistance Windows
  • Il prend en charge une grande variété d’algorithmes de cryptage
  • Il est facile à utiliser
Les inconvénients de SSTP:
  • Il est encore la propriété de Microsoft, qui assure également sa maintenance
  • Il ne fonctionne correctement que sur les plateformes Windows
  • Il n’a pas été contrôlé par un tiers indépendant

7. IKEv2/IPsec

IKEv2 se base sur IPsec et a été créé au cours d’un projet de collaboration entre Microsoft et Cisco. Même s’il ne s’agit pas vraiment d’un protocole VPN, il se comporte comme tel et permet de contrôler l’échange de clé IPsec.

Il est actuellement installé sur toutes les générations de Windows, à partir de Windows 7. En outre, il peut également être intégré à Linux, aux appareils BlackBerry et à d’autres plateformes. Si vous êtes un utilisateur BlackBerry, il s’agit de l’un des quelques VPNs disponible pour vous.

Si vous souhaitez une connexion VPN uniforme, même en changeant de réseaux, ce protocole peut s’avérer très utile.

Il va vous permettre de maintenir une connexion VPN, même si internet ou votre connexion baisse. Il est également stable et sûr et a une performance élevée.

Le point central concerne les utilisateurs mobiles ayant besoin d’une connexion sûre et privée. Comme il prend en charge MOBIKE, il est particulièrement résistant à tout changement de réseau. Cela signifie que si vous passez d’une connexion wi-fi à une connexion mobile, la connexion VPN ne se coupera pas pendant la transition.

Il n’est pas pris en charge partout, mais il propose un meilleur niveau de sécurité que L2TP, ainsi qu’une vitesse et une stabilité améliorées.

C’est le titre de la boite
  • Il est très sûr et prend en charge une grande variété de protocoles de cryptage
  • Il est très stable, même en cas de perte de connexion réseau
  • Il est facile à mettre en place
  • Il s’agit de l’un des protocoles VPN les plus rapides
Les inconvénients de IKEv2/IPsec:
  • Il ne prend en charge que peu de plateformes
  • Il a les mêmes inconvénients qu’IPsec
  • Il peut être bloqué par les pare-feux

Comment les différents protocoles VPN se démarquent-ils entre eux ?

Tous les protocoles VPN ci-dessus ont chacun leurs forces et leurs faiblesses. Certains sont plus utilisés, d’autres sont utiles pour des niches et résoudre des problèmes plus spécifiques.

Voici un rapide résumé comment chacun des protocoles VPN se caractérise :

  • OpenVPN est le protocole VPN le plus souvent recommandé et le plus utilisé. Il est rapide, sûr et open source. Il peut donc être contrôlé et amélioré par des parties tierces. Son seul inconvénient est la difficulté de son installation et de sa configuration. Ne pas l’installer correctement risque d’ouvrir la porte à des failles de sécurité et à un manque de performance.
  • PPTP est déjà intégré dans les plus vieux systèmes d’exploitation Windows, ce qui en fait une option intéressante. Il est cependant souvent peu sûr et devrait être évité si la sécurité est votre premier objectif. Ce qui le démarque, c’est sa compatibilité, sa facilité d’installation et sa vitesse. Il peut être utilisé pour accéder à des contenus restreints en fonction de l’emplacement géographique, mais si vous souhaitez faire autre chose, il vaut mieux vous tourner au moins vers L2TP/IPsec.
  • L2TP/IPsec est un choix VPN solide si vous n’échangez pas de données sensibles. Il s’agit d’une version améliorée de PPTP. Certains appareils et plateformes plus vieux ne vont pas pouvoir prendre en charge OpenVPN, il pourrait donc s’agir d’une variante intéressante. Le seul inconvénient de ce protocole est sa norme de sécurité qui a été affaiblie et compromise par la NSA.
  • SoftEther est le protocole VPN le plus récent, mais ne laissez pas sa jeunesse vous tromper. Il propose des caractéristiques similaires à OpenVPN avec une meilleure flexibilité en prime. Grâce à sa capacité à être intégré dans de nombreux systèmes d’exploitation et plateformes différents, il sera difficile de trouver une installation qui ne pourrait pas l’utiliser, d’autant plus qu’il est rapide et sûr. Il ne profite pas de l’expérience et de la stabilité d’OpenVPN, mais il n’est pas loin de l’égaler.
  • WireGuard est un protocole VPN en phase de développement. La sortie actuelle est plus adaptée pour les utilisateurs Linux plus techniques, mais ses développeurs travaillent à le rendre compatible sur d’autres plateformes et systèmes d’exploitation. Il brille par sa légèreté, sa vitesse et sa sécurité. En étant doté de moins d’éléments mouvants et de sélection, il est plus facile d’assurer sa maintenance et de repérer tout problème de sécurité. Sa sortie dans une version stable ne saurait tarder. Il n’est peut-être pas recommandé pour les utilisateurs moins portés sur le technique, mais son futur en tant que protocole VPN est prometteur.
  • SSTP est un choix judicieux pour les utilisateurs Windows. Il propose une sécurité et une vitesse similaires à celles d’OpenVPN, mais il a un gros inconvénient : il a été créé par Microsoft sans avoir été vérifié par une partie tierce indépendante. Cela signifie qu’il pourrait bien y avoir des portes dérobées dans le code qui compromettraient l’intégrité générale de la sécurité. D’autres plateformes et systèmes d’exploitation peuvent intégrer SSTP, mais il n’est pas très bien pris en charge.
  • IKEv2/IPsec est un protocole VPN solide et sûr. Il se démarque par sa capacité à maintenir une connexion VPN sûre même en cas de perte de connexion ou si vous changez de réseau. Il est essentiellement utilisé pour les réseaux mobiles. En outre, si vous êtes une utilisateur BlackBerry, ce protocole VPN sera un choix incontournable pour vous.

Quel protocole VPN utiliser ?

Après toutes ces informations, votre tête doit sûrement tourner alors que vous tentez de décider quel protocole VPN utiliser.

En général, tout dépend de vos besoins et de la raison pour laquelle vous souhaitez utiliser un VPN. Mais, pour rester simple, vous ne pouvez pas vous tromper en optant pour OpenVPN.

Vous n’être toujours pas sûr ?

Voici un compte rendu qui vous aidera à choisir le meilleur protocole VPN :

  • OpenVPN est rapide, flexible et sûr. Peu importe quel est votre système d’exploitation ou votre plateforme, il couvrira vos besoins.
  • PPTP ne devrait presque jamais être utilisé. Il est facile à installer, rapide, mais terriblement peu sûr.
  • L2TP/IPsec est un échelon au-dessus de PPTP, mais il s’agit également de l’une des connexions les plus lentes et sa sécurité est contestable.
  • SSTP est plutôt bon pour les utilisateurs Windows. Il est rapide et facile à installer, mais à nouveau, il est difficile de savoir à quel point votre connexion est sûre et privée.
  • IKEv2/IPsec est un très bon choix pour les utilisateurs mobiles et un incontournable pour les utilisateurs BlackBerry. Mais au-delà de ça, tournez-vous plutôt vers OpenVPN.
  • SoftEther est un bon concurrent d’OpenVPN. Si vous êtes prêt à utiliser un nouveau protocole VPN plutôt qu’OpenVPN riche d’une plus longue expérience, alors, c’est le second meilleur choix.
  • WireGuard ne devrait être utilisé que par les utilisateurs Linux habitués aux manipulations techniques. Une fois la version stable sortie, il pourrait gagner en intérêt, mais les utilisateurs VPN devraient attendre.

Vous devriez à présent avoir une meilleure idée du protocole VPN à choisir selon vos besoins. À l’heure actuelle, OpenVPN règne en maître en tant que meilleur protocole VPN. Mais avec les protocoles de nouvelle génération comme SoftEther, il est difficile de dire combien de temps il restera encore sur son trône.

Vous vous demandez encore quel protocole VPN choisir en fonction de vos besoins ? N’hésitez pas à partager vos commentaires, vos craintes et vos questions dans la section de commentaires ci-dessous.

Vous aimez l'article? Soutiens nous!
0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *